Mike Pence compare Trump à Martin Luther King et ça ne passe pas du tout

mardi 22 janvier 2019 à 15:21
Source de l'article : Tvanouvelles.ca

Le vice-président des États-Unis Mike Pence a soulevé l’ire de nombreux Américains, dimanche, en utilisant un extrait du mythique discours «I Have a Dream» de Martin Luther King pour le comparer à la proposition de Donald Trump pour la construction d’un mur à la frontière.

Après avoir demandé aux élus du Congrès d’aller de l’avant avec la proposition de Trump d’investir 5,7 milliards de dollars dans un mur à la frontière en échange d’une prolongation temporaire du programme d’immigration DACA, Pence a déclaré, en entrevue à CBS, citant Martin Luther King : «Maintenant est venu le moment de faire de vraies promesses pour la démocratie».

Le vice-président a ensuite comparé le désir de Martin Luther King d’utiliser des réformes législatives afin de résoudre des problèmes sociaux à ce que Donald Trump tente de faire actuellement, alors que le «shutdown» partiel des institutions fédérales se poursuit aux États-Unis.

Le message de Donald Trump depuis le début de sa présidence – et plus précisément depuis le début de sa campagne en faveur d’un mur à la frontière avec le Mexique – est pourtant loin de s’accorder avec celui que véhiculait Martin Luther King, dont la journée dédiée en son honneur a lieu lundi aux États-Unis.

Au contraire, Trump a qualifié de «violeurs» les immigrants illégaux mexicains, était aux commandes lors de la séparation de familles migrantes à la frontière et a attendu 48 heures avant de condamner les manifestants suprématistes blancs après les émeutes de Charlottesville, allant même jusqu’à affirmer devant la Nation qu’il y avait des «gens très biens» parmi les manifestants ouvertement néonazis qui ont marché dans les rues de la ville.

Ces mêmes suprématistes sont ceux qui ont tout fait en leur pouvoir pour freiner le mouvement des droits civiques dont Martin Luther King était l’une des plus importantes figures.

Les internautes se sont déchaînés sur les réseaux sociaux, exprimant leur incrédulité devant la comparaison entre les actions de Trump et MLK.

Le fils de Martin Luther King, selon un tweet relayé lundi matin par le journaliste de The Atlantic Edward-Isaac Dovere, a sévèrement critiqué la déclaration de Mike Pence, soulignant que son père «construisait des ponts et non des murs».


«Martin Luther King aurait dit “l’amour, et non la haine, va rendre à l’Amérique sa grandeur”», a aussi mentionné Martin Luther King III.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,205 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5