Métro d’Alger L’extension Haï El Badr-El Harrach pour octobre prochain

Métro d’Alger L’extension Haï El Badr-El Harrach pour octobre prochain

metro-alger.jpgLes travaux d’installation et d’aménagement des équipements du métro d’Alger sur le tronçon Haï El Badr-El Harrach seront lancés en octobre prochain, à l’issue de l’attribution du marché au groupement francoalgérien Colas Rail-KOUGC, a indiqué mardi M. Djamel Bensalhi, le directeur général adjoint de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA).

D’un montant de près de 110 millions d’euros, «le contrat avec le groupement Colas rail-KOUGC relatif à l’aménagement, installations et équipements de système du métro sur l’extension Haï El Badr-El Harrach sera conclu prochainement, ce qui va donner le coup d’envoi pour le début des travaux dés le mois d’octobre», a expliqué M. Bensalhi, lors d’une conférence sur les grands projets de transports urbains en Algérie, en marge du Salon national des transports.

Le projet, qui s’étalera sur une durée de 23 mois, porte sur la mise en place des équipements et l’aménagement du système métro sur l’extension de la première ligne du métro d’Alger, qui relie Haï El Badr et El Harrach à travers quatre stations (Bachdjerrah 1, Bachdjerrah 2, El Harrach gare et El Harrach-centre).

Les travaux du génie civil sur cette extension, longue de 4 kilomètres, avaient été achevés en avril dernier. Les stations de cette ligne seront dotées d’espaces destinés aux activités commerciales et équipées d’ascenseurs pour handicapés, une nouveauté introduite par le métro d’Alger qui n’existe pas dans les stations de la première ligne en service.

Le groupement qui a remporté l’appel d’offres de ce projet se compose du français Colas Rail, leader dans la conception, la construction et la maintenance des installations fixes et des infrastructures de transport guidé en Europe, et l’Entreprise privée algérienne KOUGC, spécialisée notamment dans le BTP et le génie civil. Il avait déjà pris en charge les travaux de renouvellement de la voie ferroviaire de la ligne Béjaïa-Tazmalt.

Après l’achèvement des 23 mois des travaux prévus dans le contrat, qui inclut également les essais techniques, l’extension de la première ligne du métro d’Alger, sera prête à l’exploitation commerciale avant la fin 2014. Concernant l’extension qui relie la station Grande Poste-Tafourah et la Place des martyrs, sur 1,75 km pour 2 stations, les travaux de génie civil seront achevés avant avril 2014. A la même date, la partie génie civil de l’extension Haï El Badr-Aïn Naâdja sur 3,6 km avec 2 stations sera également réceptionnée.

L’état d’avancement de ces travaux est actuellement à 15%. Trois autres extensions sont actuellement en cours d’étude. Il s’agit des tronçons Place des martyrs – Chevalley, Aïn Naâdja-Baraki, ainsi que le tronçon El Harrach- Bab Ezzouar qui sera relié à l’aéroport d’Alger et du pôle universitaire, avec une connexion à l’extension du Tramway d’Alger près de l’université Houari Boumédiène.

Quant aux projets de tramways d’Alger, la mise en service du troisième tronçon qui s’étendra jusqu’à Dergana est prévue pour mai 2013. Les deux premiers tronçons reliant Les Fusillés, la Cité Zerhouni- Mokhtar et Bordj El Kiffan, ont transporté plus de 10 millions de voyageurs depuis mai 2011 à ce jour, selon M. Brahim Bouchrit, directeur des projets de tramways au sein de l’EMA.

Deux extensions de cette ligne sont prévues : le premier prolongement ira des Fusillés vers Bir Mourad Rais sur 4,6 km, alors que le second rejoindra Draria à partir de Bir Mourad Rais. Par ailleurs, le Tramway d’Oran sera réceptionné avant la fin de l’année en cours. Il sera mis en exploitation commerciale au début 2013. Après quelques mois, le Tramway de Constantine sera également mis en service.