Mère de détenue: “Ne poussez pas mon fils à détester son pays !”

Les citoyens de Naciria (Laâziv), à l’est de la wilaya de Boumerdès, ont organisé une marche ce jeudi, clôturant ainsi une semaine entière de mobilisation pour la libération de Billal Bacha, un enfant de la ville, et de tous les détenus accusés d’“atteinte à l’unité nationale”, pour avoir porté le drapeau amazigh. Les membres de l’association “Arrach n’Laâziv’’ (les enfants de Laâziv), dont Billal est le président, n’ont cessé, depuis vendredi dernier, d’organiser marches, sit-in, campagnes d’affichage et autres appels au maintien de la mobilisation.

Sur les réseaux sociaux, toutes les actions sont retransmises en direct. “Pouvoir assassin ! Libérez Billal !”, “Djazaïr horra democratia !’’, “Mazalagh d’Imazighen !”, scandait la foule durant la marche organisée jeudi et à laquelle ont participé les parents de Billal, ainsi que des militants du FFS, du RCD et du PT, des représentants du comité de village de Laâziv et des citoyens venus des villes avoisinantes.

La mère de Billal, malgré son état de son santé très fragile, a pris part à toutes les actions organisées durant la semaine. Cette dame, dont il convient de souligner qu’elle est arabophone, manifeste en portant haut le drapeau amazigh. “Moi aussi je porte ce drapeau, emmenez-moi en prison !”, s’est-elle écriée devant le commissariat de police. Dans un message aux “hautes autorités”, elle appelle à la libération de son fils pour “ne pas le pousser à détester son pays”.

N. OUHIB