Meghni, Yahia et Saïfi pas encore remis : Le spectre des blessures plane sur Luanda

Meghni, Yahia et Saïfi pas encore remis : Le spectre des blessures plane sur Luanda

article-10657-en29122009-2.jpgSaâdane : «Je prendrai des décisions cette semaine»

Le spectre des blessures plane sur le Castellet

La CAN se profile à l’horizon 2010, laissant transparaître avec elle, les prémices d’une nouvelle vague de blessures, comme celles qui avaient précédé la campagne des éliminatoires. Le spectre des huit joueurs blessés avant le match du Caire, plane de nouveau au dessus du centre d’entraînement du Castelet, comme il l’avait fait des jours durant à Coverciano. Le staff médical qui les avait accompagné dans cette incertitude est également de retour.

Mauvaises nouvelles pour Yahia et Meghni

Les nouvelles sont au plus mal pour Meghni et Yahia. Un peu moins pour Rafik Saïfi qui n’est toutefois pas assuré à 100% de se rétablir. Le joueur de la Lazio de Rome est arrivé avec une tendinite qui a fait secoué tout le staff médical qui s’affole une fois de plus, en priant que l’histoire ne se répétera pas.

Souvenez-vous en, Meghni avait été le premier à déclarer alors qu’il avait mal à la cuisse. Puis, s’ensuivit cette avalanche qui a ramené dans son sillage, Bougherra, Ziani, Yahia, Mansouri, Yebda et enfin Matmour. Le centre de Coverciano avait pris des allures d’un camp d’urgences hospitalières en pleine guerre. L’Algérie entière avait retenu son souffle, en espérant le retour de ses soldats.

Matmour s’isole avec le médecin et c’est la panique générale !

Et puis, le miracle avait lieu chaque matin sur le terrain, avec le rétablissement des joueurs les uns après les autres. Aujourd’hui, le sentiment est identique. Les présents au Castellet scrutent le moindre rictus sur les visage de Saïfi, Meghni et Yahia. Les deux derniers cités ne se sont même pas présentés sur le terrain d’entraînement comme ils l’ont fait dimanche. Ils ont passé leur journée entre les mains des médecins et des kinés, créant un peu plus de frayeurs au sein du groupe et parmi leurs nombreux supporteurs qui se demandent à qui le tour. Hier matin encore, lorsqu’on avait vu Karim Matmour s’isoler en compagnie du Dr Boughlali, dans un coin du terrain d’entraînement, le spectre des blessures a encore plané au dessus du centre.

Le traumatisme de Coverciano reste encore profond

On avait tous cru que le joueur du Borussia Mönchengladbach allait s’ajouter à la liste noire. Fort heureusement, Matmour nous rassura aussitôt pour nous dévoiler que ce n’était qu’une demande de sa part afin d’augmenter la charge de travail et qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter outre mesure. L’espoir renaissait en fin d’entraînement, mais ce que cachaient les examens médicaux ne pouvait pas calmer les esprits, tant le traumatisme de Coverciano reste encore profond.

Que nous réserve le journée d’aujourd’hui ? Que du bien in cha Allah !

Musculation pour Yahia

N’ayant pas pris part à la séance d’entraînement d’hier matin, car toujours en période de convalescence, le défenseur central Antar Yahia n’est pas resté les bras croisés pour autant. Il s’était adonné, en effet, à une séance de musculation dans l’une des salles du centre. Sa participation au premier match face au Malawi demeure toujours incertaine.

Détente et bonne humeur à l’entraînement

Au castellet, les températures sont descendues jusqu’à 0°. Heureusement que l’ambiance qui règne au sein du groupe réchauffe l’atmosphère. Il règne, en effet, une de ces ambiances à faire oublier au plus frileux le blizzard qui souffle dehors en grosses bourrasques à faire frissonner un ours polaire ! ça papotait, ça plaisantait et ça riait à gorges déployées au cours des séances d’entraînement quotidiennes.

Un éclat de rires par ci, une boutade par-là, il s’en trouve toujours un pour faire rire les autres. Si Zaoui, en bon boute-en-train qui se respecte, ne manque jamais de mettre du sien pour détendre l’ambiance, les autres ne manquent pas pour autant d’humour à faire oublier le temps qu’il fait dehors. Chaque séance d’entraînement est un régal pour les yeux, au point où il fait bon d’y être.

Il y a une de ces complicités au sein du groupe à tel point où il n’y a pas de place aux grincheux et autres ronchonneurs pour un oui ou un non !

17 joueurs à l’entraînement

Ils étaient 17 joueurs seulement à s’être entraînés hier. En plus de Bougherra, Yebda, Belhadj et Bouazza retenus en club, l’on a noté l’absence de Bezzaz, qui n’a toujours pas rejoint le groupe, et de Saïfi, Meghni et Yahia toujours en période de convalescence. Du coup, le sélectionneur Rabah Saâdane a été contraint de commencer la préparation avec un groupe plus ou moins restreint.

Meghni, Saïfi et Yahia absents

Comme nous le précisions ci-dessus, Mourad Meghni, Rafik Saïfi et Antar Yahia ne se sont pas entraînés avec le groupe hier matin. Ces derniers ont dû faire l’impasse sur la séance du jour, car blessés. Ils ont bénéficié, néanmoins, de soins appropriés à l’infirmerie.

Saïfi, Matmour, Mansouri et Ziani sur Berbère TV

Les Verts continuent de faire l’actualité des chaînes télévisées. Après Nessma TV et Canal Algérie, c’est au tour de Berbère TV de débarquer au Castellet avec ses caméras pour les besoins d’un reportage sur le quotidien des Verts. Plusieurs joueurs ont été ainsi interviewés, entre autres Saïfi, Matmour, Mansouri et Ziani. Tous se sont exprimés en français, en raison de leur méconnaissance de la langue kabyle pour certains et l’approximation de leur parler pour d’autres.

Toujours taquin, Zoheir Djelloul

Zoheir Djeloul met son grain de sel à une ambiance déjà très détendue. Taquin, il fait tout pour chambrer les joueurs et autres membres du staff technique. Ainsi, il continue à mener la vie dure à Belhadj, l’entraîneur des gardiens de but, qu’il a bombardé hier de ballons, au point de lui mettre les nerfs en pelote.

Exhibition de Matmour avec un ballon

Pour un tour, c’en est un ! Hier, Karim Matmour a surpris tout son monde par un tour de passe-passe dont lui seul connaît le secret. Il s’est adonné à une exhibition avec un ballon tout en étant assis par terre. Un exercice qu’il a l’habitude de répéter lors des entraînements avec son club, Mönchengladbach. Ses coéquipiers n’ont pas manqué de l’applaudir, tous admiratifs.

Play-station pour tuer le temps

Au Castellet et à part les entraînements et le repos, les joueurs n’ont pas quoi faire. Le temps parait très long et beaucoup d’entre eux se rabattent sur les jeux vidéo et la play-station pour tuer le temps. Les matchs se déroulent dans une ambiance de folie et les joueurs ne se pardonnent rien car chacun veut gagner à tout prix. Le staff technique, toujours has been, préfère s’adonner aux interminables parties de dominos.

Derradji et Boutamine présents

La chaîne Al Jazeera n’a pas lésiné sur les moyens pour couvrir le stage de l’équipe d’Algérie, le seul représentant arabe en Coupe du monde. Parmi les envoyés spéciaux, deux algériens très appréciés du grand public à savoir Hafid Derradji dépêché pour le compte d’Al Jazeera Sport et Madjid Boutamine venu en tant que journaliste d’Al Jazeera. Chacun des confrères algériens a réalisé un reportage sur les Verts.

Les joueurs demandent les ballons

Hier lors de l’entraînement du jour, Rabah Saâdane a souhaité une séance sans ballon, par souci d’éviter d’autres blessures au groupe. Mais il a dû remodeler son programme sous l’insistance des joueurs à vouloir taper dans un ballon. Ainsi, Rabah Saâdane a inclus des exercices avec ballon, mais en prenant le soin d’éviter tout contact entre joueurs. Ceux-ci se sont contentés de passes, sans plus. En tout, les joueurs se sont adonnés à 20 minutes de footing, 5 minutes de streching et 10 passes avec ballon.

Ghezzal a recollé au peloton

Lors de la séance d’entraînement d’avant-hier, Abdelkader Ghezzal, l’attaquant de Sienne, donnait l’air de somnoler sur ses lauriers. L’attaquant pointait à la queue du peloton lors du footing. Avec Lemmouchia, ils traînaient carrément la jambe loin derrière. Hier par contre, point de place à la paresse chez Ghezzal qui figurait dans le peloton de tête tout beau tout souriant ! A côté, les groupes se formaient. Ziaya, qui fait office de bleu, semble s’intégrer petit à petit. Pour ce faire, son coéquipier à l’Entente, Slimane Raho, fait le nécessaire pour l’intégrer dans le groupe.

Après le Ballon d’Or, Berbère TV enchaîne avec les Verts

La chaîne Berbère TV, dont le siège est en France et qui diffuse ses programmes vers l’Algérie, suit de près l’actualité de l’équipe nationale. Ainsi, après avoir couvert la cérémonie de remise du Ballon d’Or algérien (le compte rendu a été diffusé hier soir), elle a réalisé de nombreuses interviews avec des joueurs de la sélection à l’occasion du stage du Castellet : Ziani, Mansouri, Halliche, Matmour, Saïfi… Ces interviews seront diffusées au fur et à mesure dans les émissions sportives de la chaîne.

Ghezzal se fait poser un strapping

Alors qu’il disputait un mini match d’application, Abdelkader Ghezzal a glissé et s’est un peu fait mal à la main. Tout de suite, Dr Boughlali a demandé un strappiing au kiné Amar Sergoua et l’a placé à la main de l’attaquant de Sienne. Après quoi, le joueur a pu reprendre l’entraînement le plus normalement du monde.

Ghezzal auteur d’un coup de ciseaux somptueux

De tous les coups de ciseaux réalisés durant les deux matches de tennis ball, celui de Abdelkader Ghezzal a été le plus somptueux et le plus spectaculaire. Il lui a permis, en effet, d’inscrire un but pour son équipe, si bien qu’il a fêté cela comme s’il s’agissait d’un vrai but, avec bras levés au ciel et accolades avec ses coéquipiers.

Belhadj a marqué le but de la victoire

Dans le deuxième et dernier match de tennis ball de la séance d’entraînement d’hier, l’entraîneur des gardiens de but, Belhadj, a participé avec l’équipe de Raho et Bezzaz. Non seulement il a contribué à la victoire, mais il a été également auteur du dernier but, celui de la victoire, ce qui lui a valu d’être congratulé par partenaires et adversaires.

Guerre des coups de ciseaux au tennis ball

Pour animer la séance d’entrainement, le sélectionneur Rabah Saadane a prévu des matches d’application au pied, à la main et en tennis ball. C’est dans ce dernier exercice que la compétition a été le plus acharnée entre les joueurs, surtout lorsque certains joueurs se sont mis à user de «coups de ciseaux» (retournés acrobatiques). A cet exercice, Lounès Gaouaoui, Faouzi Chaouchi, Abdelkader Ghezzal et Yacine Bezzaz ont rivalisé d’acrobaties.

Ziani connaît azul

A la fin de la courte interview qu’il a accordée à la chaîne Berbère TV, Karim Ziani s’est vu demander par le reporter, Lounis, de dire quelques mots en kabyle. «Je comprends un peu le kabyle, mais je ne le parle pas», s’est-il excusé avec un sourire gêné. Pressé de prononcer au moins un mot, le milieu de terrain de Wolfsburg a dit «azul» avec un large sourire.

«Ce que j’ai à dire à papa, c’est privé»

Alors que l’interview allait s’achever, Ziani s’est vu demander par le reporter de Berbère TV de passer un message à son père, que la chaîne avait accueilli comme invité il y a plusieurs semaines. Sans se départir de son sourire, il a répondu poliment : «Ce que j’ai à dire à papa, c’est privé.» Il l’a dit avec une telle candeur et une telle tendresse que c’en était touchant.

«Ziaya a vendu le match !»

Taquinés par Rabah Saadane suite à leur défaite en tennis ball face à une équipe dans laquelle figurait Belhadj, l’entraîneur des gardiens de but, les joueurs défaits ont fait porter le chapeau à Abdelmalik Ziaya, qui a inscrit mis trois buts dans son camp. «C’est Ziaya qui a vendu le match !», se sont-ils écriés en riant. L’attaquant de l’ESS a pris la plaisanterie du bon côté en esquissant un large sourire.

La pluie s’est invitée durant quelques minutes

Alors que le ciel était couvert dans la matinée et lors du début de la séance d’entraînement, une pluie fine s’est mise à tomber durant quelques minutes. Cela avait fait craindre un orage, mais la pluie a cessé quelques minutes plus tard et la séance s’est poursuivie et terminée dans de bonnes conditions.

Les médias audiovisuels en force

La séance d’entraînement d’hier a vu la présence de plusieurs chaînes de télévision et radio étrangères. Ainsi, il y avait les trois chaînes du groupe Al Jazeera network (Al Jazeera, Al Jazeera Sport et Al Jazeera News, en anglais), Canal+, TF1, Berbère TV et Nessma TV, en plus de la radio France Inter. Tous ont été admis à l’hôtel où résident les joueurs ainsi qu’au terrain d’entraînement et leurs reporters ont pu travailler avec plusieurs journalistes ainsi qu’avec le sélectionneur Rabah Saadane.

Matmour a prolongé l’entraînement

Après la fin de la séance d’entraînement pour le groupe, Karim Matmour a prolongé la séance d’une demi-heure un peu plus loin, sous la supervision du médecin du la sélection, Dr Boughlali. Non pas que le joueur soit blessé, mais il désirait juste «faire un travail de renforcement musculaire», a-t-il précisé. Il est à noter qu’au Borussia Mönchengladbach, Matmour a également l’habitude de rester sur le terrain après les entraînements pour des exercices supplémentaires.

Des chaînes de télévision admises dans l’hôtel

Alors que l’accès à l’hôtel où réside les joueurs de l’équipe nationale est interdit pour les journalistes de la presse écrite, il a été autorisé pour les reporters de la quelques chaînes de télévision, notamment la télévision algérienne, Al Jazeera, Al Jazeera Sport, Al Jazeera News, Canal+ et TF1.

Après le Ballon d’Or, Berbère TV enchaîne avec les Verts

La chaîne Berbère TV, dont le siège est en France et qui diffuse ses programmes vers l’Algérie, suit de près l’actualité de l’équipe nationale. Ainsi, après avoir couvert la cérémonie de remise du Ballon d’Or algérien (le compte rendu a été diffusé hier soir), elle a réalisé de nombreuses interviews avec des joueurs de la sélection à l’occasion du stage du Castelet : Ziani, Mansouri, Halliche, Matmour, Saïfi… Ces interviews seront diffusées au fur et à mesure, dans les émissions sportives de la chaîne.

Nacym Djender