MCO : Bououkaz sera maintenu jusqu’à la fin de la saison

lundi 16 avril 2018 à 9:16
Source de l'article : Lebuteur.com

Ce sera difficile de lui renouveler le contrat.

Montré du doigt par certains supporters surexcités comme étant le principal responsable de la défaite, l’entraîneur Moez Bououkaz est en train de vivre ses pires moments à la tête de l’encadrement technique des Rouge et Blanc. Alors qu’il n’y a pas si longtemps la prolongation de son contrat avec les Hamraoua était l’évènement, voilà que l’avenir de Bououkaz est évoqué par-ci et par-là. Bien qu’il soit désormais au courant que le maintien de son coach est en train de diviser les supporters voire même certains de ses proches, le président du MCO aurait pris la décision d’accorder la chance à Bououkaz de gérer l’équipe jusqu’à la fin de la saison puisqu’on est à cinq journées seulement de la fin du championnat. Ce serait en effet inutile de limoger Bououkaz et confier la barre technique à un autre technicien qui n’assumera pas la responsabilité des cinq prochains matches. En tous les cas, s’il y a un technicien qui pourrait trouver des solutions à ce passage à vide qu’entame actuellement l’équipe, c’est bel et bien Bououkaz.
Pression sur Baba pour qu’il se passe de lui
À la fin de la rencontre face au CR Belouizdad, certains proches au président qui étaient présents au stade ou qui ont suivi la rencontre sur le petit écran n’ont pas hésité à user de tout leur poids sur Baba afin de le pousser à se séparer de son entraîneur. Bien qu’il soit très déçu de la défaite inattendue de son équipe, Baba n’a pris aucune décision à chaud. Il a dû attendre quelques heures avant de trancher sur l’avenir de son coach en lui donnant la chance de terminer la saison. Pour Baba et ses collaborateurs, ce serait bête de changer un entraîneur à cinq journées de la fin de la saison.
Ce sera difficile de lui renouveler le contrat
Apparemment, la question de renouveler le contrat à Bououkaz devient difficile car que ce soit supporters ou dirigeants, on ne retient souvent que le finish. Il est notoire dans le championnat algérien qu’on n’étudie point les bilans, si on termine la saison sur une déception, c’est-à-dire hors les trois premières places, ce ne sera pas évident que Baba prolonge le contrat de Bououkaz. Même si le Mouloudia termine sur le podium rien ne promet que le coach tunisien va aussi demander à rester à la tête de l’encadrement technique. Autrement dit, la prolongation de contrat entre le MCO et Bououkaz ne dépendra pas seulement de Baba, même le Tunisien aura son mot à dire.
Il n’est pas le seul responsable
Il ne faut pas blâmer Bououkaz pour une seule défaite à domicile lors de la phase retour car pour un finish irréprochable, il faut un tout. En effet, on a beau critiquer les entraîneurs après chaque défaite mais on oublie que le football qui est un jeu collectif exige la participation et la collaboration de tout le monde pour arriver à bon port en particulier en Algérie. Si on reproche certains choix de joueurs au coach, il ne faut pas oublier que ce sont les joueurs qui sont les principaux acteurs sur le terrain et que la direction est la première source de motivation en compagnie des supporters appelés à jouer pleinement leurs rôles dans les travées du stade Ahmed-Zabana. Or, vendredi passé, c’est tout le monde qui a failli à sa tâche.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,239 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5