MCA : Zemmamouche donne la priorité au Mouloudia

MCA : Zemmamouche donne la priorité au Mouloudia

zemmamouche-2-300x193.jpgCes derniers jours, une rumeur s’est propagée à Alger, notamment dans les fiefs du Mouloudia d’Alger, selon laquelle un accord aurait été trouvé entre le gardien de but mouloudéen, Mohamed-Lamine Zemmamouche, et le rival usmiste.

Des indiscrétions ont même avancé la somme de 200 millions de centime comme salaire mensuel. La rumeur est même allée jusqu’à prétendre qu’il aurait signé un précontrat. Or, selon une source très proche du portier mouloudéen,  Zemmamouche été bien été contacté par des dirigeants usmistes pour lui proposer de revenir au club de Soustrara, mais sans plus.

Il s’agit en effet d’un contact préliminaire. La même source nous a révélé que Zemma n’a pas donné son accord au club rival. Il s’est contenté de dire aux Usmistes qu’il fallait attendre la fin de la saison pour en parler car il est actuellement préoccupé par la situation que vit actuellement le Mouloudia qui lutte pour se maintenir parmi l’élite.

Etant en fin de contrat, Zemmamouche devrait choisir sa future destination dans les jours à venir. Une chose est sûre, sa destination sera soit le Mouloudia soit l’USMA. Néanmoins, dans l’entourage du joueur, on parle d’un penchant de Zemma pour rester au Mouloudia et prendre part à l’aventure africaine avec le club appelé à affronter l’ES Tunis dans deux semaines. L’enfant de Mila veut être fixé tout d’abord sur son sort avant de trancher. Il attend un geste des dirigeants, qui restent malheureusement toujours les bras croisés, pour commencer les négociations. La seule exigence de Zemma, c’est qu’il soit estimé à sa juste valeur.

Les Chnaoua réclament son maintien

Du côté des supporters, on veut coûte que coûte voir Zemma porter le maillot mouloudéen l’an prochain. Face à l’USMB, il y’avait une partie du public qui l’avait insulté, sous le coup de la colère après avoir eu vent de cette rumeur faisant état de son départ vers l’USMA. Les supporters du Mouloudia ne veulent en cas voir ce gardien partir, vu ses qualités mais aussi sa conduite excellente au sein du groupe.

Boumechra, première recrue

Au sein du Doyen, on parle de recrutement sans pour autant détenir les moyens financiers nécessaires pour engager les meilleurs éléments du championnat national pour entrer en force en ligue des champions africaine. Le club phare de la capitale est appelé à affronter l’ES Tunis en mi- juillet. Pour cela, les dirigeants du vieux club algérois ont commencé à ratisser large pour essayer de trouver des joueurs capables de donner un plus, mais aussi pas trop gourmands vu que le club traverse une crise financière sans précédent.

Le premier ciblé, c’est Salim Boumechra. Bizarrement libéré par Omar Ghrib, l’été dernier, l’attaquant harrachi constitue une priorité pour le dirigeant mouloudéen. Selon une source proche du club, les deux hommes ont discuté sur l’éventuel retour de l’enfant d’Oran au club. Un rendez-vous est fixé entre les deux hommes juste après le match de la JSK pour négocier. Par ailleurs, des proches du club nous ont confié que le joueur a donné son accord et son retour au club ne serait qu’une question de temps. Dans les rouages du club, on considère l’ex-joueur de l’ASMO comme étant la première recrue du club.

Le club est très en retard

En vue de renforcer le club appelé à participer à la ligue des champions africaine, la direction mouloudéenne n’a toujours pas recruté le moindre joueur. De ce fait, aucune demande de licence africaine n’a encore été envoyée à la CAF, contrairement à la JSK qui a terminé cette opération. A partir de là, on peut s’attendre à ce que les nouvelles recrues ne prennent pas part au premier match de ligue des champions face à l’Espérance de Tunis. Le club est très en retard sur ce plan.