MCA : Zeddam : «Si on n’a pas besoin de moi, qu’on me le dise vite car je ne peux plus rester dans le flou»

MCA : Zeddam : «Si on n’a pas besoin de moi, qu’on me le dise vite car je ne peux plus rester dans le flou»

article-30797-MCA.jpgVivant cette période des transfert dans le flou le plus total, Hamza Zeddam voudrait éclaircir sa situation vis-à-vis de son club pour qu’il puisse agir en conséquence. Le natif de Constantine, qui est actuellement très sollicité, veut être fixé dans l’immédiat sur son avenir.

Vous devez être très stressé en cette période des transferts d’autant plus que vous n’avez eu aucune nouvelle de vos dirigeants…

C’est le flou total. Je ne sais plus quoi faire car, comme vous le savez tous, je suis encore sous contrat avec mon club. Et je voudrais être fixé sur mon avenir s’il s’inscrit ou non au Mouloudia. Agir de cette manière ne m’arrange guère.

Vous voudriez être fixé car, dans le cas d’une libération, vous devriez très vite trouver preneur avant que les clubs ne clôturent le volet recrutement, c’est cela ?

Absolument. A ce moment-là il sera bien trop tard. Il faut très vite agir pour trouver un bon club qui réponde à mes attentes.

On imagine que vous avez plusieurs propositions ?

C’est sûr que j’ai des propositions et même de certains clubs de la capitale. Mais je n’en dirai pas plus car je n’ai pas mon destin entre mes mains. Je dépends de mon employeur et je suis donc suspendu à leur décision.

Que voudriez-vous faire au juste ?

Je veux qu’on me parle et qu’on me dise les choses en face. Si on n’a pas besoin de moi qu’on me le dise tout simplement. A ce moment-là, qu’on me donne mes papiers pour aller signer ailleurs. C’est tout ce que je demande.

Gherbi pourrait conclure demain avec le Doyen

Le milieu de terrain de l’ASO, Sabri Gherbi, nous a confirmé qu’il allait rencontrer ce lundi Abdenour Kaoua pour négocier l’éventuel transfert. Dans le cas où les deux hommes parviennent à trouver un accord, le joueur entend conclure pour deux ans au profit du Mouloudia.

Gherbi : «Si je trouve ce lundi un accord avec Kaoua je signerai»

Et pour avoir plus de précision, vu que la direction du Mouloudia a opté pour le silence radio surtout lorsqu’il s’agit de recrutement, nous avons sollicité directement le concerné. Sabri Gherbi nous dira à propos de ses négociations avec le Mouloudia : «Pour être franc avec vous, je dois rencontrer ce lundi Kaoua afin de négocier. Il m’a contacté par téléphone pour fixer rendez vous. Par respect, j’ai choisi de me rendre moi-même à Alger.» «Nous allons discuter de tous les aspects du transfert et si nous parvenons à un accord je signerai au profit du mouloudia» nous dira le joueur chélifien.

Courbis voudrait Yahia Chérif

Lui aussi en contact avancé avec le Mouloudia, le report de la rencontre avec Yahia Chérif a ouvert une brèche au voisin usmiste. Ainsi, nous avons appris que le coach de Soustara, Courbis, a émis le voeu de recruter le joueur d’Istres. De quoi semer le doute dans l’esprit du joueur qui pourrait finalement changer d’avis et optant pour les Rouge et Noir, ce qui constituerait une sacré gifle pour le Doyen.

La reprise des classes prévue pour le 3 juillet

Après avoir observé un mois et demi de vacances, les joueurs du Mouloudia devront reprendre le travail le mercredi 3 juillet. C’est ce que nous a assuré le manager général du club, Abdenour Kaoua. Cette reprise sera donc dirigée par le nouvel entraîneur du club, Alain Geiger, qui prendra connaissance à ce moment là de son groupe. Pour certains spécialistes, cette reprise pourrait intervenir un peu tardivement car à la même période lors de l’exercice précédent, l’équipe était déjà en préparation d’intersaison. En fixant cette date, l’on comprend par là qu’il n’y aura pas de stage avant le début du mois de ramadhan qui débutera vers le 9 juillet.

Le Club Africain et l’USMA veulent subtiliser Aoudia au Doyen

Annoncé proche du Mouloudia, Amine Aoudia devait signer un contrat de deux saisons pour un salaire mensuel de 250 millions de centimes. Mais au moment où nous mettons sous presse, la venue du centre avant de l’ESS au MCA devient moins évidente. Et pour cause, le Club Africain a relancé Aoudia en mettant en exergue une offre très alléchante qui pourrait l’inciter à changer d’avis alors qu’il avait déclaré avoir écarté la piste tunisienne. On vient d’apprendre aussi que l’USMA veut subtiliser le joueur à son voisin mouloudéen. Deux propositions qui changent totalement la donne et mettent le Mouloudia dans l’embarras. Le club algérois avait fait de la venue d’Aoudia une priorité et le fait de le voir lui échapper serait un affront pour Sonatrach car avec tout son budget elle ne parvient pas à s’offrir les meilleurs joueurs du championnat.

Après les 3 milliards offert par Raed Saoudi

Emirat Emirati vient de proposer un salaire mensuel de 300 millions à Djallit

Sachant qu’il est en fin de contrat, Mustapha Djallit semble avoir la cote du côté des pays du Golfe. Après Raed Saoudi, qui avait proposé une prime de signature de 3 milliards de centimes pour un an de contrat, Djallit vient de recevoir une proposition tout aussi alléchante du club d’Emirat Emirati qui fut l’ancien club de Hadj Bouguèche. C’est Mohamed Mekidèche qui aurait trouvé un accord le club en question qui serait prêt à débourser un salaire mensuel de 300 millions de centimes au meilleur baroudeur du championnat afin de s’attacher ses services. Mais Djallit, dans le souci de laisser la primeur à son club, devra attendre de négocier avec Abdenour Kaoua avant de trancher. Les pétrodollars pourraient inciter le natif de Bechar à changer de position en optant pour les pays du Golfe.

La Tunisie, La Pologne ou République Tchèque, lieux des deux stages du Doyen

Comme nous l’avions évoqué précédemment, le Mouloudia effectuera deux stages durant la préparation d’intersaison. Trois lieux ont été cités par Kaoua pour effectuer le travail foncier sous les directives du technicien helvète. La Tunisie, la Pologne et la République Tchèque ont donc été proposées aux responsables mouloudéens. Il devrait donc y avoir un premier regroupement en Tunisie, probablement à Hammam Bourguiba, qui est une ville frontalière, ensuite l’équipe enchaînera par un deuxième stage dans un pays de l’Est. Ce sera la Pologne avec la bourgade de Wisla, que les Vert et Rouge connaissent bien pour y avoir déjà effectué trois stages ou bien une ville de la République Tchèque. Une certitude, le Mouloudia aura droit à deux regroupements afin de bien s’armer pour le prochain exercice.

C’est Geiger qui fixera la durée des regroupements

Sachant qu’il y aura de manière officielle deux regroupements comme cela a été le cas la saison dernière, il faudra toutefois attendre la venue d’Alain Geiger qui est le seul responsable de l’aspect technique. C’est l’entraîneur suisse qui devra fixer la durée des deux stages. Même s’il est encore prématuré pour en parler, on croit savoir que le premier regroupement devrait durer deux semaines alors que le second ne devrait pas dépasser les douze jours.

Pas de stage durant le mois de ramadhan

A chaque fois que le Mouloudia a effectué un stage en Europe, les responsables du club ont toujours fait en sorte que le regroupement se termine vingt-quatre heures avant le début du mois sacré. Ce fut le cas en 2010 puis en 2012 lorsque la délégation a achevé son travail en Pologne juste avant le ramadhan. Ce qui n’a pas été le cas pour d’autres clubs comme l’USMA. Travailler en plein mois de ramadan avec un programme tri-quotidien n’est pas du tout indiqué pour des joueurs qui seront très affaibli surtout que l’heure de la rupture du jeune est tardive. Pour toutes ces raisons, la direction du Mouloudia, fidèle à sa ligne de conduite, n’a nullement l’intention d’effectuer un stage durant cette période. Et c’est justement pour cela que le club a prévu deux rassemblements afin de permettre aux joueurs d’être dans une forme optimum au moment d’aborder le coup d’envoi du championnat prévu pour le 24 août. Cela laisse donc de la place à Geiger de programmer un stage juste avant d’attaquer le nouvel exercice.

Hamid Latreche (manager de Fabre) :

«A 90% Fabre est au Mouloudia pour 2 ans»

Décidant de ne faire aucune déclaration tant que rien de concret n’a été signé, le manager de Michael Fabre a accepté de parler de son protégé qui est selon lui plus que jamais proche du Mouloudia. «J’ai longuement discuté avec Kaoua sur le dossier de Fabre qui m’a donné le feu vert. Je demande pardon au président Hannachi car on s’est engagés avec le Mouloudia avant de recevoir les sollicitations de la JSK.»

«Dimanche je dois rencontrer Kaoua pour régler les derniers détails»

«Je dois rencontrer dimanche matin vers 10 h Kaoua pour régler les derniers détails. Après cela, on pourra signer et officialiser ainsi la venue de Fabre au Mouloudia.»

«Fabre sera à Alger avant la fin de la semaine»

«Dès qu’on parviendra à un accord définitif, Fabre devrait rallier Alger avant la fin de la semaine pour finaliser.»

«La réussite de Benhamou, Cédric et Khedaïria a motivé Fabre à venir au MCA»

Inspiré par le parcours des gardiens de but franco-algériens qui ont réussi à s’ouvrir les portes de la sélection nationale, Fabre voudrait que sa carrière prenne la même trajectoire. «C’est sûr que Fabre a été très motivé en voyant des gardiens comme Benhamou, Cédric et Khedaïria réussir leur expérience dans le championnat. Cela leur a permis de s’ouvrir les portes de l’Equipe nationale» a conclu l’agent du portier de Clermont foot.