MCA : Kacem discutera avec Bouali ce lundi

MCA : Kacem discutera avec Bouali ce lundi

mca-121.jpgBien qu’il essaye de donner le meilleur de lui-même, Mehdi Kacem à qui on a confié la tâche de meneur de jeu n’arrive pas à s’exprimer convenablement dans son nouveau poste.

En dépit des efforts déployés à chaque rencontre, le milieu de terrain du Mouloudia trouve des difficultés à s’y adapter. Face à cette situation, il compte discuter avec Fouad Bouali lundi prochain à l’occasion de la reprise des entraînements afin de lui exposer le problème. Kacem, qui était incontestablement l’un des meilleurs joueurs de l’équipe lors de la phase aller du championnat, est confronté ainsi à un problème difficile. Au moment où certains pensent que son rendement a baissé, la réalité nous montre le contraire. En effet, le joueur estime qu’il jouit toujours de la même forme qui était la sienne par le passé et pourra donner le meilleur rendement sur le terrain s’il retrouve son poste de milieu relayeur, sachant qu’il est pratiquement le seul élément qui peut assurer cette tâche.

Il ne compte plus jouer comme meneur de jeu

Tout en respectant les choix de son coach qu’il n’a jamais discutés d’ailleurs, Kacem n’est pas prêt à jouer une nouvelle fois dans ce poste, quitte à faire banquette, si Bouali lui préfère un autre joueur dans la récupération. Depuis le recrutement de Boucherit, ce dernier évolue aux côtés de Ghazi ou Daoud comme cela était le cas face à l’ASO. Fouad Bouali a préféré donc faire monter Kacem d’un cran, lorsqu’on sait que l’absence d’un joueur pour assurer l’animation du jeu fait toujours défaut au MCA. C’est cette situation qui n’a pas arrangé les affaires de Kacem, décidant ainsi d’exposer le problème à son coach, lui qui est connu pour être attentif aux doléances de ses joueurs. Reste à savoir maintenant quelle sera la décision de Fouad Bouali, lorsqu’on sait que d’importants rendez vous attendent l’équipe, à commencer par les deux déplacements qu’elle effectuera respectivement à Larbaâ et Tizi Ouzou. Bien que tout dépende de la discussion qu’il y aura entre les deux hommes, Kacem Mehdi est prêt à accepter la concurrence pour jouer à son véritable poste quelles que soient les conséquences, au lieu de subir les critiques à l’issue de chaque rencontre.

«Jouer en meneur de jeu me pénalise au même titre que l’équipe»

«Comme tous les joueurs, je suis déçu de cette contre-performance que nous avons enregistrée face à l’ESS, car on aurait souhaité enchaîner par une autre victoire, mais on tâchera de réagir et rattraper les deux points perdus. Personnellement, je ne suis pas satisfait de mon rendement car je n’arrive pas à donner ce qu’on attend de moi, du fait que je n’évolue pas dans mon vrai poste. Jouer en meneur de jeu me pénalise au même titre que l’équipe et cette situation n’arrange ni les affaires de l’équipe ni les miennes. Je souhaite donc retrouver mon poste ou bien rester sur le banc que de pénaliser l’équipe», dira Kacem Mehdi.

—————————

Daoud : «Nos chances de terminer la saison sur le podium sont intactes»

En concédant l’échec à domicile, vous avez manqué une belle opportunité de réduire l’écart qui vous sépare de l’ESS et vous rapprocher de la seconde place…

Nous sommes très déçus de cette contre-performance, car on était bien préparés pour prendre les trois points de la rencontre, malheureusement la chance n’était pas de notre côté et nous avons raté des occasions de but qui pouvaient bien faire la différence si on les avait bien exploitées. Il faut oublier ce match et penser à notre prochaine confrontation et nous avons les moyens de réaliser un bon résultat face au RCA. A l’issue de notre défaite face à l’USMA, personne ne misait sur nous face à l’ASO, mais nous avons prouvé qu’on pouvait réagir dans les moments les plus difficiles.

Qu’est-ce qui n’a pas marché dans cette rencontre car toutes les conditions étaient réunies pour prendre les trois points, notamment face à une équipe de l’ESS qui était amoindrie ?

Je pense qu’on méritait de gagner contre l’ESS, car nous avons dominé les débats. Seul la réussite nous a fait défaut. Il n’y a qu’à voir le nombre d’occasions dont nous avons bénéficié dans la zone de l’adversaire pour illustrer notre domination. Malheureusement pour nous, l’Entente avait plus de chances sur l’une des rares occasions qu’elle s’est créées. Je tiens aussi à dire le fait que notre adversaire soit amoindri, cela ne signifie nullement que nous avons l’avantage de notre côté, car lorsque la chance vous tourne le dos, les choses se compliquent pour vous.

Vous avez aussi contesté l’arbitrage…

A mon avis, l’arbitre a commis quelques erreurs et nous a privés d’un but valable qui pouvait nous permettre de revenir dans la partie au bon moment et tenter d’inscrire le but de la victoire. Je crois que le but refusé a été le tournant du match.

Et vous y avez cru jusqu’à la dernière minute…

Oui, on a cru en nos chances jusqu’à la dernière minute du jeu, et nos efforts ont été récompensés par une égalisation. Je suis persuadé que si nous avions joué encore quelques minutes, on aurait sans aucun doute inscrit le but de la victoire.

Les supporters sont déçus par cet échec car ils rêvent de voir leur équipe gagner le droit de disputer la Ligue des champions la saison prochaine.

Une fois de plus, on s’excuse pour nos supporters, mais rien n’est encore joué pour nous, car il reste encore huit matchs à livrer et on peut terminer à la seconde place du classement ou à la troisième. Le plus important pour nous, c’est de retrouver la scène internationale la saison prochaine et nos chances sont intactes pour atteindre cet objectif. Il ne faut pas oublier que nous sommes toujours en lice pour la Coupe d’Algérie. Je souhaite que nos supporters soient toujours à nos côtés et de notre part, on tâchera à leur rendre le sourire.

————————-

Daoud, Gherbi et Ouali relancent la concurrence au milieu

Depuis l’entame de la phase retour du championnat, beaucoup de choses ont changé dans le compartiment du milieu de terrain mouloudéen, notamment avec l’arrivée de Antar Boucherit qui s’est imposé comme un véritable patron dans cette zone stratégique. La venue de l’ex-joueur du CSC a offert à Bouali plus de choix, d’autant plus que le besoin s’est fait ressentir lors de la phase aller, à cause de la méforme de certains joueurs. Toutefois, et au bout de quelques matches seulement, la blessure de Ghazi a offert l’occasion à Daoud de se produire dans ce secteur, depuis le match de l’USMA. L’échec au derby a poussé le coach mouloudéen à opérer des changements, en lançant Gherbi et Ouali face à l’ASO. Là aussi, les deux joueurs étaient convaincants, puisque ce dernier a donné du fil à retordre à la défense chélifienne, réussissant aussi à animer le jeu d’une belle manière, avant de confirmer face à l’ESS, en forçant la défense adverse à commettre des fautes dans sa zone. Quant à Gherbi, il était tout simplement époustouflant face à son ancienne équipe, avant de forcer l’admiration mercredi passé contre les Aigles des Hauts Plateaux. Ainsi, on pourra dire que Daoud, Gherbi et Ouali ont gagné la confiance de leur coach, eux qui ne comptent pas lâcher leur place afin de terminer la saison en force.

Avec le retour de Ghazi et Boucherit, les places seront chères

Si Boucherit a manqué à l’appel face à l’ESS pour cause de suspension, il sera de retour dès la prochaine rencontre face au RCA, ce qui soulagera sans aucun doute Bouali, après avoir récupéré la pièce maîtresse de son milieu de terrain. Outre Boucherit,  l’ex-Usmiste, Karim Ghazi, reprendra les entraînements avec l’équipe et fera tout pour se produire dans son poste habituel, lui qui est parmi les joueurs les plus utilisés au Mouloudia depuis l’entame de cet exercice. Ainsi, les places seront chères au milieu de terrain de cette équipe, pour le reste du parcours. En effet, il n’est un secret pour personne que le coach préfère souvent évoluer avec trois attaquants, et même s’il opte parfois pour le renforcement de son milieu. On retrouvera six joueurs qui disputeront trois ou quatre places dans ce secteur.

Bouali ne fera pas de cadeau

Des solutions existent au milieu, ce qui réjouira le driver qui aura l’embarras du choix pour composer dans ce compartiment. Contrairement à ce que certains pensent, cela ne pourra en aucun cas être un casse-tête pour le coach du vieux club algérois. Avant même l’entame de la phase retour, il a fixé les règles du jeu en rappelant à ses joueurs que seuls les mieux préparés joueront.

—————————-

Il ne faut pas brûler les étapes pour Chita

Connu pour être un adepte de la politique des jeunes, Fouad Bouali n’a pas hésité à lancer deux jeunes du cru dans le bain, Djaouchi et Chita. Ce dernier a peu d’opportunité d’avoir plus de temps de jeu que son coéquipier, qui a toutes les qualités requises pour qu’il soit l’un des meilleurs joueurs du MCA à l’avenir. Bien que son équipe ait été menée au score face à l’ESS, le jeune Chita, qui a pris sa place sur le terrain, a essayé de faire de son mieux, en jouant juste, sans commettre d’erreurs. Vu son manque d’expérience, on peut dire qu’il a tiré son épingle du jeu, mais il se trouve que certains pensent qu’il faut le titulariser et lui donner sa chance, au lieu de le laisser moisir sur le banc. Néanmoins, la sagesse doit l’emporter, d’où la nécessité de préserver ce jeune milieu de terrain et éviter de brûler les étapes. En effet, une forte pression règne au Mouloudia, et cela risque de se retourner contre Chita, qui a besoin d’avoir un temps de jeu régulier afin de progresser et être prêt pour le prochain exercice.