MCA-ESS: Les Mouloudéens déterminés à faire tomber l’Aigle noir

MCA-ESS: Les Mouloudéens déterminés à faire tomber l’Aigle noir

article-43393-mca02.jpgBattus lors de la première journée du championnat par la JSK dans les arrêts de jeu, sur une réalisation de Hamza Boulemdaïs, les Mouloudéens savent qu’ils doivent réagir positivement pour confirmer la belle victoire acquise en C1 contre le Wydad de Casablanca.

Le hasard du calendrier aura voulu que le Mouloudia reçoive chez lui, à Bologhine, la formation de l’Entente de Sétif. Pour les plus nostalgiques, surtout du côté des Chnaoua, on ne peut s’empêcher de se rappeler la saison 2010 qui avait vu la rivalité entre les deux clubs atteindre son paroxysme pour l’obtention d’un titre qui sera décroché avec brio par la bande à Bracci. Une saison plus tard, cette même équipe du Mouloudia, détentrice du titre de champion, allait recevoir l’Entente à Bologhine mais avec l’objectif de s’imposer pour s’éloigner de la zone de la relégation. C’est tout le contraste qui a caractérisé ce grand club qu’est le Mouloudia plus que jamais dos au mur. Aujourd’hui, les camarades de Babouche n’ont qu’un seul but, battre l’Entente pour décrocher la première victoire en championnat. Tout le monde sait que l’équipe du Mouloudia version 2011-2012 est imprévisible. Elle est capable du meilleur, comme cela a été le cas en Ligue des champions, face au WAC, avec une production de haute facture, ponctuée par une large victoire 3-1, comme du pire, incarné par cette prestation moyenne contre la JSK, qui a décroché son premier succès en match officiel, après une longue traversée du désert qui aura duré plusieurs mois. Ce soir, il faudra sortir le grand jeu pour prendre la mesure d’une équipe de Sétif qui a perdu plusieurs de ses cadres lors de ce mercato estival.

En 2004, le MCA avait battu l’ESS à huis clos à Bologhine

Pour les amateurs des statistiques, le Mouloudia avait connu une situation similaire à celle d’aujourd’hui, puisque, lors de la saison 2004-2005, le Doyen avait battu l’Entente sur le score de 3 à 0 à huis clos à Bologhine même. Les héros, ce jour-là, avaient pour nom Djabelkheir, Braham- Chaouch et Daham.

En mai 2011, le Mouloudia de Zekri a été tenu en échec

Les circonstances auront voulu que le Mouloudia reçoive, ce soir, pour la deuxième fois de suite l’ESS à huis clos, au stade Omar-Hamadi. Lors de l’exercice précédent, plus précisément le 21 mai 2011, le MCA de Zekri avait disputé un match capital pour son maintien face au club des Hauts Plateaux, loin du soutien des Chnaoua. Un match qui s’était finalement soldé sur le score de un but partout. Mohamed Derrag avait ouvert le bal à la 32’ suite à une grosse bourde de Fawzi Chaouchi. Hechoud, d’une tête imparable, avait réussi à remettre les pendules à l’heure, évitant ainsi une défaite certaine pour son équipe.

La dernière victoire de l’Entente à Alger remonte à 2001

Cela fait exactement dix ans que l’Entente de Sétif n’a plus battu le MCA chez lui. Il faut remonter à la saison 2000-2001 pour assister à la dernière victoire de l’Aigle noir qui avait imposé ce jour-là sa loi au stade du 5-Juillet. Grâce à un grand Issaâd Bourahli, l’ESS avait infligé un sévère 3 à 1 au Mouloudia de Amer Benali.

Boumechra, dernier bourreau des Sétifiens

La dernière victoire décrochée par le Mouloudia face à l’Entente de Sétif remonte exactement au 4 juin 2009, toujours à Bologhine. C’était pour le compte de la 28e  journée du championnat qui avait tourné en faveur du Doyen sur le score de 2 à 1 grâce à un doublé de Salim Boumechra (49’ sp, 52’) contre une réalisation signée Nabil Hemani, peu après l’heure de jeu. Depuis, une défaite et trois matchs nuls ont caractérisé les face-à-face entre le MCA et l’ESS.

Il sera aligné ce soir face à son ancien club

Chaouchi «Je laisserai les sentiments aux vestiaires»

Après avoir affronté la JSK lors du lever de rideau, Fawzi Chaouchi disputera sa deuxième rencontre face à l’Entente de Sétif. Deux équipes qui ont permis au portier de prendre une dimension internationale. Ce soir, l’enfant de Bordj Menaïel se dit prêt à faire la part des choses en donnant le maximum pour permettre à son équipe de s’imposer.

Dans quel état d’esprit êtes-vous, à quelques heures de recevoir l’Entente à Bologhine ?

Nous sommes tous concentrés sur ce match contre Sétif qui est très important pour nous. Nous devons tout faire pour empocher les trois points qui nous permettront de respirer, après notre défaite contre la JSK.

Justement, après la JSK, vous allez affronter une autre ancienne connaissance qui est Sétif, votre ancien club. Un moment assez spécial pour vous n’est-ce pas ?

C’est clair que ce sera un match très spécial pour moi, dans la mesure où je serai face à une équipe de Sétif au sein de laquelle j’ai vécu des moments de joie intense. Je ne pourrai jamais oublier les saisons   passées à l’Entente, mais il faut comprendre que je défends les couleurs du Mouloudia d’Alger. Je dois laisser les sentiments aux vestiaires pour servir les couleurs et les intérêts de mon nouveau club.

Le fait de disputer ce match à huis clos comme la saison passée diminuera-t-il de l’intensité de cette rencontre ?

Un match de football n’est pas fait pour se jouer à huis clos. C’est un moment de spectacle qui doit avoir lieu devant des gradins pleins. C’est dommage qu’on disputera une telle rencontre devant un stade vide. La saison passée, à Bologhine, c’était le même cas de figure. Bien que je portais les couleurs de Sétif, j’étais très frustré de me produire dans une enceinte qui sonne creux. Il est évident que c’est le spectacle qui en pâtit.

Le fait que Sétif ait perdu beaucoup de sa superbe avec le départ de plusieurs cadres n’est-il pas un avantage pour le Mouloudia ?

Il est évident que Sétif de cette saison a beaucoup changé par rapport à   l’année passée. Maintenant qu’on soit favori ou pas cela ne change strictement rien à la situation. C’est le terrain qui va trancher. Mais justement il faudra se méfier de l’Entente car nous serons face à un adversaire qui aura à cœur de confirmer sa victoire décrochée contre le NAHD. A nous d’être vigilants pour éviter de se faire surprendre par notre adversaire.

Vous êtes conscients qu’une défaite pourrait vous replonger dans vos doutes et vos incertitudes ?

On est conscients de tout cela. On connaît l’importance de ces matches de début de saison. On sait aussi qu’une victoire nous permettra de se mettre en confiance pour la suite de notre parcours.

—————————————————–

Il a entraîné l’ESS et le Mouloudia d’Alger

Ayant eu le privilège de driver successivement l’Entente de Sétif et le Mouloudia d’Alger, Nourredine Zekri, qui se trouve dans sa ville natale de Batna, a accepté de nous parler de ces retrouvailles entre les deux clubs avec la modestie qui le caractérise. «Personnellement, je pense qu’un tel rendez-vous qui se joue à huis clos sans les Chnaoua et Zekri n’a aucune saveur. Ce sera un match quelconque mais je suis sûr d’une chose, malgré le fait que Benchikha soit un technicien d’expérience, il aura une partie très difficile face à Madoui qui est mon disciple. N’était le huis clos, je serais venu à Bologhine prendre place parmi le public des Chnaoua que je n’oublierai jamais», nous dira Zekri avant d’ajouter : «En ce qui concerne la Ligue des champions, tout le monde m’avait qualifié de fou lorsque j’avais déclaré qu’Al Ahly était une équipe vieillissante qui n’a pas sa place dans le dernier carré. Et voilà que mes propos se sont confirmés. Si j’avais dirigé le Mouloudia en Ligue des champions avec les Bedbouda, Zemmamouche, Mokdad et Bouchema, on aurait atteint la demi-finale sans le moindre problème», nous a confié Zekri pour conclure.

—————————————————————-

Bouster pour diriger les débats

La Commission fédérale d’arbitrage a désigné M. Bouster pour diriger, ce soir, les débats. Il sera épaulé dans sa tâche par MM. Haci et Hammou. M. Mial sera le quatrième arbitre.

Il a arbitré la saison passée deux matchs du Doyen

Ceux qui suivent l’actualité du club savent que Bouster a dirigé, la saison passée, le derby qui avait mis aux prises le MCA avec le CRB au stade du 20-Août, le 23 octobre 2010. Le 26 février 2011, ce même Bouster avait arbitré le classico entre le Mouloudia et la JSK, au stade de Rouiba.