Mark Brensen numéro 2 du groupe « MSD » :« Nous avons proposé un partenariat avec l’Algérie pour la production des médicaments et la formation de compétences »

Mark Brensen numéro 2 du groupe « MSD » :« Nous avons proposé un partenariat avec l’Algérie pour la production des médicaments et la formation de compétences »

02_fr.jpgM. Mark Brensen, Vice président du deuxième plus grand groupe pharmaceutique américain, MSD, Merck Sharp & Dohme-Chibret, pour la région de l’Europe, du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, a révélé les propositions de ce groupe aux autorités algériennes portant le développement du partenariat avec les entreprises algériennes spécialisées dans la fabrication de plusieurs sortes de médicaments.

Ce responsable a, notamment, révélé qu’il a proposé la commercialisation des plus importants médicaments fabriqués en Algérie à des prix prenant en considération le niveau de vie des algériens, notamment en ce qui concerne les maladies chroniques.

Toutefois, ce responsable a regretté le fait qu’on n’a pas approuvé la commercialisation de 24 médicaments importants par les autorités compétentes algériennes.

« Nous allons nous entretenir avec le gouvernement algérien dans l’objectif de commercialiser des médicaments à des prix raisonnables à la portée de tous les algériens. Cependant, nous voulons également investir dans les ressources humaines et dans la formation des compétences algériennes et de recruter dans une première phase plus de 200 algériens. Nous avons également proposé la formation de médecins et d’apporter un plus à l’Algérie dans le cadre de la recherche scientifique » a-t-il déclaré.

La compagnie américaine a, notamment, exprimé sa prédisposition à développer les centre de recherche concernant la tumeur du cancer et d’assurer les nouveau médicaments de traitement de cette maladie. Le même responsable a, aussi, estimé la valeur du marché algérien de médicaments à plus de 2.5 milliards de dollars, le qualifiant du plus important dans la région.