Marche des étudiants : les policiers ont fait usage de leurs matraques !

Un dispositif sécuritaire impressionnant a été déployé aujourd’hui à Alger pour empêcher la marche des étudiants. Des matraques et du gaz lacrymogène ont été utilisés pour disperser les étudiants.

Selon le quotidien El Watan, 20 étudiants ont été arrêtés et conduits vers les commissariats de police à Alger-centre (ex Cavignac), Sidi Abdellah, Bir Touta et Semmar.

Malgré la répression, les étudiants se sont imposés, munis de drapeaux et de banderoles portant des slogans contre Bensalah et Gaid Salah. Ils ont réussi à manifester devant le Palais du gouvernement, avant que les forces de l’ordre ne parviennent à les déloger à coups de matraques.

Voici quelques photos des étudiants arrêtés :