Visite Tunisie

Makri : “Le MSP sera partie prenante dans le dialogue collectif”

Lors des travaux de la 4e session ordinaire du conseil national consultatif, hier vendredi, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri, a affirmé que son parti participera au processus de réformes nationales à travers la formulation de “propositions subjectives et constructives” à même de contribuer à la réalisation de l’entente nationale et du développement global dans différents domaines.

“Le MSP sera un partie prenante dans le dialogue collectif consacré au processus de réformes nationales auxquelles a appelé le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune, en vue de l’édification d’une Algérie nouvelle conformément au référentiel du communiqué du 1er novembre servant l’intérêt de tous notamment les générations futures”, a fait savoir Makri.

Le président du MSP a affirmé, dans ce cadre, que son parti politique contribuera, aux côtés des parties concernées, à “l’enrichissement de la Constitution à travers la formulation de proposition relatives essentiellement à la nature du régime politique et la majorité parlementaire, la régularité et la transparence des élections et la lutte contre la corruption, outre le rôle de la société civile, la création d’associations, l’indépendance de la justice, la liberté de l’expression et l’ancrage des principes de citoyenneté et d’une véritable démocratie”.

D’autre part, Makri a souligné la nécessité d’adopter une vision globale pour renforcer la cohésion sociale et préserver l’histoire, la culture et la civilisation de la Nation, mettre fin au régionalisme et renforcer l’appartenance maghrébine, arabe et islamique et œuvrer en faveur du renforcement du partenariat avec l’Afrique et avec les autres pays au service des intérêts communs.