M. Ghoul réitère la volonté de son département de « traquer » les entreprises défaillantes

M. Ghoul réitère la volonté de son département de « traquer » les entreprises défaillantes

2de-amar-ghoul (1).jpgLe ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a réitéré, mardi à Skikda, la « ferme volonté » de son département de « traquer toutes les entreprises de réalisation défaillantes ».

Les entreprises de réalisation, nationales ou privées, n’ayant pas honoré les engagements dûment mentionnés sur les cahiers des charges, seront « tout simplement éliminées » et verront leurs marchés « résiliés », a averti le ministre qui effectue une visite d’inspection dans la wilaya de Skikda.

L’administration « sera désormais intransigeante » devant tout dépassement constaté dans les chantiers attribués dans le cadre du développement du secteur des travaux publics, a ajouté M. Ghoul, mettant en garde l’outil de réalisation contre certaines « attitudes nonchalantes observées dans la conduite des projets ».

Devant le retard accusé par le projet de confortement des quais du port de servitude du nouveau port de Skikda, confié à une entreprise de réalisation publique, le ministre a réaffirmé la détermination de son département de ne plus transiger lorsqu’il s’agit de l’intérêt public et l’utilisation des fonds dégagés par l’Etat.

« L’Etat qui a dépensé des sommes très importantes pour l’effacement des dettes de ces entreprises, et débloqué des moyens matériels et logistiques considérables pour leur permettre de fonctionner, ne saurait s’accommoder de la moindre défaillance à l’avenir », a indiqué le ministre, précisant que la balle est actuellement « dans le camp de ces entreprises appelées à faire preuve d’un sens plus élevé des responsabilités ».

Il a dans ce contexte affirmé que des marchés de gré à gré ont été attribués à des entreprises pour la réalisation de plusieurs infrastructures de base, pour tenter de leur permettre d’acquérir de l’expérience et passer vers la performance.

Le ministre a également insisté sur la « rationalisation dans le dispatching des cahiers des charge », appelant l’administration à « tendre la main aux petites entreprises à la recherche d’un palmarès ».

Les jeunes entrepreneurs doivent être « sérieusement inclus dans le processus de construction des infrastructures de base », a encore indiqué M. Ghoul.

S’agissant de la situation professionnelle des jeunes diplômés recrutés dans le cadre des différents dispositifs d’insertion, le ministre a affirmé que leur titularisation « passera par un filtre », en l’occurrence des contrats de performances signés entre le postulant et l’administration.

Le ministre a appelé, par ailleurs, les responsables locaux chargés de la planification à être « rationnels et logiques » dans la communication des besoins exprimés en matière d’infrastructures de base.

L’ancien plan quinquennal 2005-2009 a été consacré à la mise à niveau des différentes routes nationales ainsi qu’à la modernisation des moyens d’assistance locale aux communes, a par ailleurs souligné le ministre, précisant que durant l’actuel quinquennat, la priorité sera donnée à la réalisation de dédoublements de voies ainsi qu’à la réalisation de routes express donnant sur l’autoroute Est-Ouest, notamment.

M. Ghoul a en outre affirmé que des « budgets spécifiques » seront débloqués pour le désenclavement des zones rurales, citant à titre d’exemple l’enveloppe d’un milliard de dinars accordée dans ce cadre à la wilaya de Skikda pour la modernisation des chemins communaux.

A son arrivée dans la wilaya de Skikda, le ministre avait procédé à l’inspection du chantier d’extension du port de pêche de Stora qui a nécessité un investissement public de 2,7 milliards de dinars. Sur place, M. Ghoul a insisté sur la réalisation d’espaces de détente pour les familles.

Le ministre s’est également rendu sur le chantier de réhabilitation d’un vieil ouvrage d’art construit en 1958, avant d’inspecter le projet du dragage du port de Skikda. Une opération, a-t-il estimé, « qui devra permettre de répondre aux attentes et aux exigences croissantes en matière de recettes à l’exportation en évitant les manques à gagner qui coûtent cher à l’Etat en raison de la faible profondeur ».

M. Ghoul a également inspecté les travaux de réalisation de dédoublement de l’évitement de la zone industrielle reliant la RN 44 au CW N18 à Larbi Ben M’hidi sur 8 km, ainsi que le chantier de raccordement vers l’autoroute Est-Ouest sur la RN44 (14 km) entre Skikda et El Harrouch.