Lutte contre les produits contrefaits importés : Les lampes LED passeront au contrôle

lundi 11 février 2019 à 10:21
Source de l'article : Reporters.dz

Par bouzid chalabi

Les importations de lampes électroluminescentes à diode ou LED, très prisées par les ménages et les collectivités locales, vont faire l’objet d’un contrôle rigoureux en raison de la mise en évidence sur le marché local de LED de contrefaçon de piètre qualité et en grande quantité.

L’expertise sera effectuée par un laboratoire de contrôle qui vient d’être accrédité par l’organisme algérien de contrôle Algerac et travaillera en étroite collaboration avec les Douanes algériennes. Selon Noureddine Boudissa, directeur général d’Algérac qui rapporte l’information, les importateurs de LED devront présenter un certificat de conformité, mis en examen sur des échantillons par le laboratoire en question, pour pouvoir introduire leurs lampes sur le territoire national.

Ce responsable, rencontré par Reporters en marge du 2e Salon de l’électricité et des énergies renouvelables (SEER) au Palais des expositions des Pins-Maritimes (Safex /Alger) du 10 au 13 février et inauguré par le P-DG de Sonelgaz Mohamed Arkab, nous a en outre indiqué que l’accréditation accordée à un laboratoire de contrôle de conformité des LED importés «va mettre un frein à la contrefaçon qui a pris des proportions alarmantes au grand détriment de leurs acquéreurs pensant faire des économies d’énergie mais se sont vite rendu compte de la supercherie». Cela dit, et pour revenir au 2e SEER, il y a lieu de souligner que de nombreux exposants versés dans la fourniture d’équipements pour la production d’électricité à partir de panneaux photovoltaïques, que Reporters a rencontrés sur leur stand, nous ont fait part que les nouvelles taxes à l’importation, fixées à hauteur de 30% «vont freiner quelque peu leurs activités».

Certains ne nous ont pas caché qu’ils envisageaient de devenir producteur dès lors où les composants importés sont taxés à hauteur seulement de 5%. «Un taux qu’il considère encourageant pour peu que les commandes suivent», nous ont affirmé nos interlocuteurs. Et de nous faire savoir également que leurs principaux clients sont les collectivités locales. «Cela s’explique par le fait que de nombreuses APC ont opté pour le photovoltaïque comme source énergétique dans leur besoin d’éclairage public», nous a souligné le responsable du stand de la société Dimel, spécialisée dans l’éclairage public solaire, l’utilisation domestique de l’énergie solaire et l’irrigation solaire.

Cette société se charge de l’étude des besoins des communes ou de particuliers tout en assurant la mise en place des équipements nécessaires. «Notre devise est de satisfaire le client et pour ce faire tous nos équipements et accessoires nécessaires sont d’une grande qualité». Notons que sur d’autres stands on a mis le paquet pour présenter les dernières nouveautés en ce qui concerne comment réduire la consommation électrique au sein des ménages, des collectivités locales et des entreprises.

Des sociétés des secteurs public et privé, versées dans la production de câbles électriques, n’ont pas lésiné sur les moyens pour faire découvrir aux visiteurs tout leur savoir dans leur corps de métier. Ce que d’ailleurs a pu remarquer le P-DG de Sonelgaz lors de sa tournée des stands non sans lancer au passage des encouragements à ces entreprises. Concernant celles exposant du gros matériel électrique, entre autres les transformateurs, là encore, le P-DG a pu observer les avancées réalisées non sans prodiguer quelques conseils sur l’intérêt de s’adapter aux besoins du marché et d’user des dernières techniques.

Sur ce point, on apprendra que l’EPE/Electro-Industries située à Azazga, dans la wilaya de Tizi Ouzou, qui relève du groupe Elec El Djazaïr, a produit et livré 5 000 transformateurs l’année écoulée. Il dispose d’un carnet de commandes assez fourni qui assure la bonne marche de cette EPE, qui fonctionne avec un effectif de 800 personnes, selon le responsable du stand de cette entreprise. Il soulignera à propos de deux autres entreprises, qui produisent, elles aussi, des transformateurs, «cela ne nous fait pas peur à partir du moment où nos produits sont très performants et surtout concurrentiels en ce qui concerne le rapport qualité-prix ».
Soulignons enfin que des conférences seront organisées en marge du Salon, animées par des opérateurs du secteur et des spécialistes dans les domaines de l’électricité et des énergies renouvelables.

12,8% de perte dans le réseau de distribution électrique, selon le P-DG de Sonelgaz
Se prononçant en marge du Salon sur la question de l’efficacité du réseau de distribution électrique, le P-DG de Sonelgaz a reconnu que « le niveau de déperdition de 12,8% reste élevé comparé aux standards internationaux plafonnés à 6% ». Et de commenter : «Nous devons nous atteler à revoir à la baisse le taux actuel de perte sur le réseau. Une priorité à rendre effective sur le terrain.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
60 queries in 0,380 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5