L’USTHB se prépare à la rentrée universitaire 2019-2020 : Malgré les contraintes de l’année écoulée

mercredi 11 septembre 2019 à 11:43
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Au départ, la date de la rentrée 2019-2020 des universités en Algérie a été fixée pour le 23 septembre 2019, au moment où les inscriptions définitives ont débuté le 1er septembre dernier. Plus de 50 000 étudiants, dont plus de 9 000 nouveaux, rejoindront l’USTHB à la rentrée universitaire. Ce chiffre est appelé à augmenter étant donné que les opérations de transfert se sont poursuivies depuis le 8 septembre sur la plateforme pour les nouveaux bacheliers. Pour le cas de cette université, parmi les plus anciennes de la capitale, 16 849 étudiants sont inscrits en tronc commun, et 42 554 inscrits aux premier et deuxième cycles de licence et master. Beaucoup de contraintes liées aux circonstances politiques ayant marqué le pays ont perturbé sérieusement l’année universitaire et obligé les responsables à programmer les examens en été.
Abdelhalim Benyellès – Alger (Le Soir) – Ce qui a influé aussi sur la date de la nouvelle rentrée qui a été renvoyée à la fin à la première quinzaine d’octobre prochain. Pour le cas de l’université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene de Bab Ezzouar, plus de 50 000 étudiants sont attendus cette année, dont plus de 9 000 nouveaux inscrits, soit un «chiffre record pour cette université», a estimé M. Benali Cherif dans sa déclaration à l’APS.
Pour le cas des 17 000 étudiants de première année, quelque 30 semaines de cours seront assurées, et là le recteur a reconnu des «difficultés» quant à l’établissement du calendrier des cours pour la couverture de l’ensemble des programmes pédagogiques.
Une difficulté a été relevée par le responsable de l’UTHB quant au taux notable de redoublement enregistré en première année universitaire, l’année écoulée, ce qui l’a sérieusement préoccupé, selon ses déclarations, et à ce sujet, il a promis que ses services allaient engager une commission pédagogique afin d’étudier les causes inhérentes à ce phénomène. Le recteur émet des doutes quant aux mauvais choix des spécialités par les nouveaux étudiants.
L’USTHB, a rappelé le recteur, dispose de 43 spécialités en licence, 155 en master et 10 en doctorat avec 102 postes de doctorant cette année universitaire. Quant aux moyens humains, les étudiants de l’USTHB sont encadrés par 1 914 enseignants permanents, 1 914 enseignants vacataires et 1 894 techniciens et membres du personnel soit un taux d’un enseignant pour 26 étudiants, ce qui a été jugé satisfaisant par le recteur. Et parmi les autres difficultés rencontrées au cours de l’année écoulée, ce sont les perturbations des cours en raison du hirak.
En dépit de cela, l’USTHB a enregistré l’année dernière 4 947 diplômés, dont 1 047 en licence, 3 898 en master et 1 842 doctorants, a déclaré le professeur Benali Cherif Nourreddine. Ce dernier a fait enfin savoir que l’USTHB avait signé 30 conventions nationales, dont 21 avec des entreprises et trois centres de recherche et qu’elle a réalisé un projet de mise en œuvre de 19 projets de coopération internationale.
A. B.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
60 queries in 0,279 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5