L’usine Renault Algérie de nouveau en activité en 2020

mercredi 16 octobre 2019 à 18:54
Source de l'article : Algerie-eco.com

La Ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a présidé, mardi 15 octobre 2019, une réunion de travail avec des responsables de l’usine Renault Production Algérie, consacrée à l’examen de l’évolution de ce projet, indique un communiqué du département de l’industrie.

Selon la même source, la Ministre de l’industrie, a fait remarquer lors de cette rencontre, qu’ »après les réajustements opérés en 2019 relatifs au quota de kits SKD, attribué par le gouvernement, l’activité de l’usine reprendra son cours en 2020″.

Djamila Tamazirt a particulièrement, insisté sur « les aspects concernant le développement de la sous-traitance et l’exportation, conformément aux textes réglementaires régissant cette activité. »

« Au cours de cette réunion, il a été fait état du bilan de la première phase (SKD) de ce projet, notamment en termes d’intégration et de création de postes d’emplois. Des perspectives prometteuses sont également à souligner concernant l’export, précise le communiqué, ajoutant que « les discussions ont porté également sur la deuxième phase (CKD) du projet qui devra démarrer l’année prochaine. »

La fermeture de son usine à Oran démentie
Le 2 octobre, Renault Algérie a réagi à une information qui a circulé dans la presse disant que l’usine de montage d’Oran sera fermée faute de matière première.

La filiale algérienne du constructeur français, a exclu la fermeture de son usine de montage de véhicules touristiques de Oued Tlilat (Oran), en dépit du risque d’épuisement de ses stocks de kits CKD/SKD, à compter du mois de novembre prochain.

« Nous sommes sur le point d’épuiser nos stocks des kits CKD/SKD et la chaîne de production risque d’être suspendue éventuellement à partir du mois de novembre prochain, en raison de l’indisponibilité des kits destinés au montage des véhicules touristiques après épuisement des quotas qui nous ont été autorisés », avait indiqué à l’agence officielle une source responsable auprès de Renault Algérie.

La même source avait rassuré qu’en cas de « suspension provisoire » de ses activités de montage, l’usine exclut « tout licenciement de son personnel », en misant sur « un redéploiement », et faire fonctionner « l’usine à des rythmes moins intenses pour essayer d’éviter l’arrêt total de sa chaine de production ».

Renault Algérie avait également rassuré sa clientèle, en affirmant que « tous les gens qui disposent d’une commande validée recevront leurs véhicules dans les délais prévus », expliquant que « la société s’est procurée les commandes en fonction de la disponibilité des stocks ».

Arezki Benali

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
71 queries in 0,437 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5