L’urgence de promouvoir les startups en Algérie

L’urgence de promouvoir les startups en Algérie

web-algerie.jpgUne journée d’information sur l’organisation d’une compétition de Business Plan (rédaction d’un plan de développement) s’est déroulée ce dimanche 27 mai à l’école polytechnique d’Alger. Elle a été organisée par Algerian startup Initiative (ASI) en présence de plusieurs dizaines d’étudiants, représentants différentes écoles et universités algérienne, ainsi que des enseignants de l’ENP (Ecole Nationale Polytechnique).

Une compétition dont l’objectif, comme l’a souligné, à Liberté, Brahim Embouazza, co-fondateurs de l’ASI, est « d’initier les étudiants à l’esprit entrepreneurial et leur expliquer le concept du Business Plan ». Quand à l’autre organisateur, également co-fondateur de l’ASI, Yassine Rahmoune, il s’agit avant tout d’ « une plateforme éducationnelle qui a permis de faire le tour des universités, de toutes les régions du pays pour les inciter à devenir les entrepreneurs de demain, et cela en partageant notre expérience ».

Pour la journée de ce dimanche, Brahim Embouazza a ouvert la présentation en exposant les différents points qui seront abordé par intervenants.

Pour le programme qu’a préparé l’ASI, il est prévu des rencontres du même genre dans pas moins 20 pôles universitaire algériens. Une activité à travers de laquelle ils comptent mettre en application leurs objectifs à travers les plateformes et réseaux sociaux. Pour cela un site est mis à la disposition des intéressés www.algerianstartupinitiative.com pour recevoir les business et « d’offrir de meilleures séances éducatives aux étudiants ». .

Pour rappel Algerian Startup Initiative est à sa deuxième session. Une aventure qui semble passionner Brahim Embouazza « on a fait le tour de 15 pôles universitaires pour promouvoir l’idée d’organiser une compétition de business plan à destination des étudiants, des sans emploi des jeunes qui sont en poste pour pouvoir atteindre le pouvoir de l’innovation. On a reçu 150 à l’issu de cette compétition, on présélectionné 12 et on a honoré 3, une se porte bien et une autre en stagnation et une a du abandonné à cause des problèmes de financement parce que on a u des promesses du gouvernement algérien, un ministère n’a pas rempli ses engagements ».

Une autre journée d’information est ainsi prévue, par l’équipe de l’ASI, le 30 mai prochain à HEC (Ex-INC) de Ben Aknoun (Alger).