Louisa Hanoune : “Les résultats des élections sont connus d’avance”

Louisa Hanoune : “Les résultats des élections sont connus d’avance”

La secrétaire générale du parti des travailleurs Louisa Hanoune a annoncé officiellement, ce lundi 15 mars 2021, la non-participation de son parti aux prochaines élections législatives anticipées prévues pour le 6 juin.

Intervenant à lors d’une conférence de presse organisée ce lundi à l’issue de la session ordinaire du comité central de son parti, la SG du PT a livré moult arguments justifiant la démarche de son parti qui consiste à la non-participation aux prochaines échéances.

D’emblée, elle a estimé que « ce rendez-vous électoral ne résoudra pas les problèmes sociaux économiques qui étranglent la majorité et ne corrigera pas les politiques antisociales et antipopulaires que le gouvernement met en œuvre »,

Elle a également tenu à souligner que « ces élections ne permettront même pas l’adoucissement et encore moins l’arrêt de la souffrance de la majorité du peuple ».

De plus, et pour ces raisons, l’intervenante a mis à l’indexe une supposée contribution de ces législatives dans l’immunité de la Nation, qui est déjà détruite en conséquence du maintien du système et de ses politiques criminelles ».

« Les législatives prochaines ne sont pas une revendication populaire »

Dans la même lancée, elle souligne qu’au contraire, « ces élections vont encore fragiliser l’immunité du pays », s’autant qu’elles sont la consécration du déni du droit du peuple dans l’exercice de sa pleine souveraineté lui permettant de définir la nature du régime et des institutions ».

Évoquant des discussions menées à travers le territoire national, et à partir de celles-ci, Mme Hanoune conclut que « les législatives prochaines ne sont ni une revendication populaire ni une demande populaire », d’autant qu’elles rentrent dans le cadre « d’une tentative malheureuse et misérable de sauver un système obsolète et non réformable ».

À ce propos, elle considère que ces élections sont « une manœuvre de sauvetage du système qui est à l’opposition des aspirations de la majorité du peuple, dont la mobilisation est centrée sur le départ de ce même système ».

« Les résultats connus d’avance »

Toujours dans le même contexte, elle rappelle que « le parti des travailleurs depuis sa création et depuis le déclenchement de la révolution populaire du 22 février 2019, s’est rangé du côté de la majorité du peuple et milite avec elle pour faire partir le système et non pas pour le rafistoler ou le sauver ».

Revenant encore une fois sur les prochaines élections et les raisons ayant poussé son parti à ne pas y participer, « l’intervenante estime qu’elles (les élections NDLR) programment la liquidation du multipartisme et que leurs résultats sont connus d’avance étant donné que le jeu électoral a été fermé par le pouvoir en place ».