Lot centre de l’autoroute Est-Ouest : Ghoul reconnaît les défaillances techniques

Lot centre de l’autoroute Est-Ouest : Ghoul reconnaît les défaillances techniques

autoroute.jpgLe lot centre de l’autoroute Est-Ouest est en passe d’être livré dans sa totalité, et ce, en anticipation sur les délais arrêtés au préalable au mois de juillet 2010.

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, qui était en visite hier dans les wilayas de Bouira et de Bordj Bou Arréridj, a annoncé que hormis quelques retouches, les différents tronçons sont achevés et seront livrables près d’une année avant les délais initiaux. Ainsi, le lot centre est actuellement réalisé à 97%, dont au moins deux tronçons, ceux d’Alger et de Aïn Defla, sont achevés à 100%. A Bouira, où le ministre a marqué plusieurs haltes, les travaux de réalisation du tronçon de 101 km, traversant cette wilaya, ont atteint un taux d’avancement estimé à 90%, tout comme dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj où les travaux sont à 96% du taux de réalisation. Lors de cette visite, le ministre a eu à faire face à des plaintes des populations longeant l’autoroute, notamment à Bechloul et Bouaich où des citoyens ont bloqué l’accès en début de matinée.

Alors qu’ils demandaient l’accélération des travaux de réalisation d’un pont et la réalisation d’une passerelle, ils ont été ramenés à de meilleurs sentiments par le ministre qui a engagé des pourparlers avec eux. Pour ce qui est des travaux de réalisation de l’autoroute, le ministre qui devait ouvrir à la circulation le tronçon Djebahia-Bouira, y a en fin de compte renoncé, car les travaux de réalisation de la troisième voie ne sont pas encore achevés. Un nouveau délai a été accordé à l’entreprise réalisatrice pour l’achèvement des travaux de nettoyage de la chaussée, l’installation des glissières de sécurité et des panneaux de signalisation. Par la suite, M. Ghoul, qui inspectait les travaux du tronçon El Adjiba-El Biban (Bordj Bou Arréridj), a assisté à la cérémonie de livraison du tronçon autoroutier réalisé par le groupement chinois Citic-CRCC, qui se fera en présence de l’ambassadeur chinois en Algérie et des walis de Bouira et de Bordj Bou Arréridj.

Lors d’une prise de parole sur place, le ministre des Travaux publics ainsi que l’ambassadeur de Chine ont insisté sur le fait que ce projet est le fruit d’une longue coopération entre les deux pays et sera un point commun qui appelle plus de coopération à l’avenir. En marge de cette cérémonie, M. Ghoul reconnaîtra, toutefois, que des défaillances techniques sont constatées dans les tronçons réalisés, notamment par des sociétés nationales. Il dira que nos sociétés qui travaillent suivant des normes nationales apprendront à se perfectionner grâce aux efforts de coopération technique conjugués avec plusieurs partenaires internationaux, dont des sociétés étrangères et des bureaux d’études spécialisés qui assurent présentement le suivi des travaux de réalisation de l’autoroute.