L’Opep prévoit un fort impact du coronavirus sur la demande mondiale de pétrole

La prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole brut de l’OPEP est revue à la baisse de 19% pour cette année, à cause de l’impact du coronavirus sur la Chine.

En effet, dans son rapport mensuel rendu hier mercredi, l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) a indiqué que l L’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’économie chinoise a ajouté des incertitudes concernant la croissance économique globale en 2020 et par extension sur la croissance mondiale de la demande de pétrole en 2020 ».

L’organisation prévoit désormais une croissance de la demande de 990.000 de barils par jour cette année, prévision fortement revue à la baisse de 230.000 b/j par rapport aux précédentes estimations du mois dernier.

Par ailleurs, L’OPEP et ses partenaires, dont la Russie, sont actuellement engagés dans une réduction volontaire de leur production afin de soutenir les cours. Mais ils pourraient décider de nouvelles réductions additionnelles face au coronavirus.

A noter qu’en janvier, les pays de l’OPEP ont réduit leur production de 509.000 barils par jour.