Loi d’immigration France : Darmanin dit non à l’adoption de la réforme de l’AME

Loi d’immigration France : Darmanin dit non à l’adoption de la réforme de l’AME

Le débat sur la nouvelle loi d’immigration a débuté la semaine dernière au sénat en France Plusieurs, mesures ont été remplacées dans le texte de la loi proposée par Darmanin. Ce qui a fait beaucoup de bruit sur la scène politique en France.

Parmi les mesures qui ont été décidées par les sénateurs français, la suppression d’aide médicale d’États pour les sans-papiers et la remplacer par une “aide d’Urgence”. Le ministre de l’Intérieur français, qui était au début d’accord avec cette réforme, a fait volte-face.

Suppression de l’AME de la loi d’immigration : 3500 médecins menacent de “désobéir”

Actuellement, le secteur de la Santé en France semble perturbé, notamment suite à l’adoption de la mesure votée mardi dernier par les sénateurs. À commencer par le ministre de la Santé qui a pointé du doigt “une faute” commise par le Sénat.

Cependant, plus de 3500 médecins en France, menacent de désobéir si la suppression de l’AME soit actée. “Moi médecin, déclare que je continuerai à soigner gratuitement les patients sans papiers selon leurs besoins, conformément au Serment d’Hippocrate que j’ai prononcé.”, telle est la déclaration de désobéissance signée par 3500 médecins en France, dans un appel transmis le 11 novembre dernier à l’AFP.

En effet, ces médecins promettent de continuer à soigner, gratuitement, les sans-papiers malades sans se soucier de leurs conditions ou leurs situations financières.

Darmanin s’oppose à la suppression des AME pour les sans-papiers

Pour rappel, les sénateurs ont décidé de remplacer les AME par une “aide d’urgence” d’État, offerte avec un panier de soins réduit et centrée sur la prise en charge des soins urgents et maladies graves. Initialement d’accord avec la réforme de ce dispositif avant le début de l’examen du texte, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a changé d’avis et rejoint le ministre de la Santé concernant ce sujet.

En effet, dans une récente déclaration, Darmanin a fait part de son souhait que “la réforme des AME ne soit pas adoptée dans le texte final”. Jeudi dernier, il s’est défendu en mentionnant “Je n’ai pas été favorable à la suppression de l’aide médicale d’État, j’ai trouvé normal qu’on puisse poser des questions pour, éventuellement, la transformer, parce qu’il peut y avoir des abus”. Rappelons, l’Assemblée nationale entamera l’analyse de cette loi d’immigration à partir du 11 décembre pour adopter le texte final.


| À LIRE AUSSI :

>> Loi d’immigration France : le Sénat supprime l’aide médicale d’État pour les sans-papiers
>> Immigration France : le Sénat durcit les conditions de régularisation des sans-papiers