L’importation des véhicules industriels ne cesse d’augmenter

lundi 7 décembre 2009 à 2:52
Source de l'article :

01-sonacom.jpgIncohérence
La nouvelle édition du Salon international du véhicule industriel n’a pas dérogé à la règle : les exposants étaient davantage préoccupés par la nécessité d’augmenter leur chiffre d’affaires plutôt que par les contacts de partenariat.

Il faut dire que l’environnement n’est guère favorable à l’assemblage de véhicules industriels en Algérie, depuis la disparition de la DAP, le seul instrument qui permettait de protéger la production locale. L’État a tenté, ces derniers temps, de mettre fin à l’envolée de la facture d’importation, notamment en interdisant l’importation d’engins et de matériels d’occasion. Mais ces mesures restent insuffisantes.

Il convient de saluer cependant les mesures de sauvetage de la Snvi. L’État, outre la décision d’assainir cette entreprise, lui a octroyé un plan de charges conséquent, augurant un redressement de la firme publique, d’autant qu’elle a été choisie parmi la dizaine de champions devant tirer l’économie nationale vers le haut. Espérons que cette manne financière lui donnera du tonus pour améliorer la qualité de ses camions, bus et sa résistance à l’agressivité de ses concurrents.

Quant au secteur privé, il est également soumis à la concurrence de produits importés dont une partie ne répond pas aux normes de qualité et à une fiscalité avantageant l’importation.
Cette incohérence dans la politique de soutien à la production nationale mérite d’être corrigée. Car les initiatives de différentes entreprises privées locales qui se sont lancées dans l’assemblage de véhicules seront vite découragées dans l’hypothèse de la persistance du laisser- faire.

La question fondamentale qui se pose aujourd’hui n’est pas de faire de l’assemblage pour l’assemblage, mais de pousser l’intégration du produit, avec ainsi une plus grande valeur ajoutée locale.

La Snvi a montré la voie. Reste à l’État à encourager les entreprises privées à contribuer à l’émergence d’une véritable industrie d’assemblage de véhicules industriels dans le pays, assise sur un tissu de sous-traitance beaucoup plus élargi.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
48 queries in 60,821 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5