L’importation des jouets sera soumise à une licence

L’importation des jouets sera soumise à une licence

Etal de jouets dans une rue de Pékin. Le géant américain du jouet Mattel rappelle 1,5 million de jouets fabriqués en Chine susceptibles de contenir des peintures toxiques. Plusieurs problèmes touchant à la sécurité des produits fabriqués en Chine ont déjà nourri l'actualité ces derniers temps. /Photo prise le 2 août 2007/REUTERS/Claro Cortes IVL’importation des jouets sera désormais soumise à une licence d’importation qui sera délivrée par une commission spécialisée, a déclaré jeudi à Alger, le ministre du Commerce, M. El Hachemi Djaaboub.

Au cours d’une visite d’inspection au Centre algérien du contrôle de la qualité et de l’emballage (CACQE), le ministre a indiqué qu’une commission technique, composée de représentants de 12 ministères concernés par la santé et la sécurité du consommateur, « sera chargée de délivrer aux importateurs la licence d’importation après vérification du respect des normes relatives à la sécurité des produits ».

Il a ajouté, à ce titre, que les pouvoirs publics procéderont dans une seconde étape à l’élaboration des normes de sécurité relatives à la fabrication et à l’importation des jouets, plaidant pour « l’adoption des normes européennes ».

Une série de mesures nouvelles sera mise en œuvre pour contrôler les jouets importés pour mieux protéger la sécurité des enfants et faisant, entre autres, obligation à l’importateur de déposer au niveau de ce Centre un échantillon du produit à importer avant l’acte d’importation, a-t-il encore indiqué.

M. Djaaboub a réaffirmé, dans ce contexte, la détermination de l’Etat à maintenir la sécurité des produits au premier rang de ses préoccupations, soulignant que les pouvoirs publics entendent lutter énergiquement contre le phénomène d’importation des jouets qui ne répondent pas aux normes de qualité et de sécurité.

Agences