Ligue 1-CR Belouizdad : « le changement d’entraîneur était notre dernière carte pour provoquer le déclic » (Malek)

crb.jpg » Il nous fallait un déclic, et après mûre réflexion, nous avons considéré que le changement d’entraîneur pouvait nous aider à le provoquer » a indiqué le premier responsable du Chabab, ajoutant que « Le précédent entraîneur, Abdelkader Iaïche, s’était lui-même rendu à l’évidence qu’il ne pouvait plus redresser la situation. C’est donc d’un commun accord avec lui que nous avons décidé de procéder à ce changement »

Malgré la difficulté de la tâche, M. Malek a affirmé qu’il restait optimiste quant à l’avenir du CRB, car l’ayant placé « entre de bonnes mains ».

« Plus que des entraîneurs qui connaissent bien la maison, Hocine Yahi et Mohamed Henkouche ont le contact facile avec les joueurs, ce qui devrait libérer un peu plus ces derniers » a-t-il révélé.

Ceci est un atout qui devrait contribuer à « débarrasser » les joueurs du « blocage » qui paralyse l’équipe à la veille de chaque match.

La direction du CR Belouizdad avait convenu d’une séparation à l’amiable avec son ancien entraîneur, Abdelkader Iaïche dimanche dernier. Ses successeurs, Hocine Yahi et Mohamed Henkouche ont pris leurs fonctions, de manière officielle, mardi matin, en dirigeant leur première séance d’entraînement.