L’étrange décision du ministère de l’Enseignement supérieur

La fermeture de la filière «Gestion des risques majeurs» au niveau de l’université de Mostaganem suscite autant d’interrogations que d’incompréhensions.

La formation devant permettre l’émergence d’ingénieurs capables de réfléchir et mettre en œuvre une véritable politique de prévention des risques a été suspendue après la sortie d’une seule et unique promotion.

Une situation incompréhensible pour les spécialistes qui affirment que le déficit de compétences dans le domaine est flagrant.