Les « vrais prix » des carburants dévoilés

Les « vrais prix » des carburants dévoilés

Le premier responsable du secteur de l’Énergie en Algérie, Abdelmadjid Attar, dévoile le véritable cout du carburant importé et produit localement.

S’exprimant ce jeudi lors d’une séance plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, le ministre de l’Énergie a révélé le coût de production locale du carburant. Il a également donné les vrais prix (sans la subvention de l’Etat) des carburants en Algérie.

“Sur la base des prix du pétrole brut entrant dans la raffinerie à 40 dollars le baril, le coût de production du carburant, dont le stockage, commercialisation et les taxes inclus, est d’environ 66,1 dinars algériens pour un litre d’essence normal”, a-t-il fait savoir.

“Quant aux autres types de carburant, l’essence super à 65,4 dinars algériens le litre et le diesel (Gasoil) 37,22 dinars algériens le litre”, a ajouté Abdelmadjid Attar.

“1 litre d’essence importé dépasse les 100 dinars”

S’agissant des carburants importés par l’Algérie, Abdelmadjid Attar a fait savoir que le litre d’essence importé dépassait les 100 dinars algériens.

“En calculant les droits et les taxes, le coût moyen de l’essence sans plomb importé revient à 105,61 DZD le litre et 103,65 DZD le Gasoil (le diesel), soit deux et trois fois plus cher que les carburants produits en Algérie”, a-t-il expliqué.

Le prix final du carburant (Subvention de l’État inclue) :

  • Diesel (Gasoil) : 29.01 DZD (+5.95 par rapport à 2019)
  • Essence Super 45.97 DZD (+4 par rapport à 2019)
  • Essence Normal : 43.71 DZD (+4.76 par rapport à 2019)
  • Essence Sans Plomb : 45.62 DZD (+4 par rapport à 2019)