Les USA s’apprêtent à lancer un « big » projet en Algérie

Les USA s’apprêtent à lancer un « big » projet en Algérie

Les relations algéro-américaines s’accentuent et plusieurs mesures sont prises par les responsables afin de nouer des liens culturels et scientismes. La sous-secrétaire d’Etat américain, Wendy Sherman a évoqué quelques mesures prochainement mises en place.

La représentante est arrivée en algerie le le mercredi 09 mars et une réunion s’est tenue hier entre la responsable américaine et le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra, celle ci à pris la parole pour une conférence de presse afin de communiquer plus de détails.
Elle a évoqué un projet scientifique en collaboration entre les deux pays, qui est un centre de recherche lancé par le département d’État de l’université de Notre Dame en partenariat avec le ministère de l’enseignement supérieur.

Ce centre offrira les aménagements nécessaires à la branche scientifique afin d’aborder des secteurs d’activité très importants qui sont : le changement climatique et les énergies renouvelables, les sciences pharmaceutiques , la santé , l’agriculture, les mathématiques appliquées et les domaines de l’intelligence artificielles mais donnera aussi accès à des cours d’anglais à près de 120 membres du gouvernement.

La diplomatie à souligner l’importance de ce projet pour la relation des deux pays, mais aussi l’investissement et les efforts qui seront fournis pour aboutir à un résultat concluant. Ce sera pour l’Algérie une opportunité non négligeable qui permettra d’attirer des partenaires mais aussi de faire avancer le secteur de la recherche scientifique en Algérie.

L’Algérie et les États Unis à la recherche de la stabilité

Le mercredi 9 mars l’ambassadrice des Etats-Unis en Algérie, Mme Elizabeth Moore Aubin est revenue sur la stabilité en Afrique du Nord et au Sahel.

Dans un premier temps, la représentante a tenu à remercier le Président de la réunion algérienne Abdelmadjid Tebboune de l’avoir reçue et d’avoir accepté ses lettres de créance. Ensuite, elle a évoqué la coopération des deux pays en matière de sécurité afin de lutter contre le terrorisme, sujet d’intérêt pour les deux pays.

Elle a aussi évoqué l’importance « d’approfondir les liens entre nos deux peuples » culturellement. L’ambassadrice a rappelé la contribution des États Unis qui se fera afin d’améliorer l’apprentissage de la langue anglaise compte tenu de la mondialisation et de son utilisation de plus en plus sollicitée, elle a aussi révélé l’organisation d’événements dans ce contexte. En effet, l’ambassade et le ministère algérien de la Culture invitent 24 musiciens d’Algérie, des Etats-Unis et et des pays adjacent dans une résidence musicale et un festival appelés « One Beat Sahara »

Elizabeth Moore Aubin a mis en avant les liens étroits entre les deux pays, rappelant le traité de paix signé en 1795 et l’administration qu’éprouve le secrétaire d’Etat Blinken pour l’histoire, la culture, le peuple et la beauté géographique du territoire algérien qu’elle avait déjà visité.