Les psychologues rallient les rangs des mécontents : Ils menacent d’une grève illimitée

lundi 21 octobre 2019 à 12:15
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Sur la base d’une plateforme relative aux doléances de ce corps relevant de la santé publique, les psychologues en l’occurrence, il a été décidé d’une grève générale des demain mardi, apprend-on de source syndicale. Selon cette dernière, les motivations de ce débrayage reposent sur plusieurs points en suspens depuis des années. En dépit de toutes les tentatives de parvenir à une satisfaction, la tutelle n’a à ce jour, pas daigné manifester une quelconque bonne volonté pour la prise en charge de leurs doléances, nous explique-t-on.

De ce fait et après une assemblée générale, le bureau national du Syndicat national des psychologues du secteur public, ainsi que celui de la wilaya de Annaba, suivi respectivement de ceux des autres wilayas, a décidé d’entamer une grève générale à partir de demain mardi 22 octobre.

Aux termes d’une plateforme de 18 doléances, les concernés par cette grève, revendiquent entre autres l’intégration des psychologues activant dans le cadre du dispositif de pré-emploi, depuis 2012. Une situation qualifiée d’insoutenable en raison de ce problème qui n’a que trop dure sans le moindre indice de résolution.

La mise en action des promotions des psychologues répondant aux conditions, est également l’autre revendication du syndicat, avec l’application des mesures financières en découlant.

Ladite plateforme fait aussi état d’une revendication en rapport avec les statuts des psychologues de la santé publique, dont la réclamation remonte a une dizaine d’années.

Autre point revendique, celui des diplômes universitaires requis pour l’exercice de cette fonction. Un volet nécessitent impérativement pour sa réglementation, un arrêté ministériel devant clarifier les modalités de recrutement pour, préserver la fonction dans le secteur de la santé publique, a expliqué notre source, en concluant que, l’action et la plateforme de revendications, ont trait à des revendications légitimes visant, l’amélioration des conditions professionnelles de ce corps relevant du secteur médical.

Wahida Bahri

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
67 queries in 0,106 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5