Les premières déclarations des nouveaux ministres

Les premières déclarations des nouveaux ministres

Lors des cérémonies de passation consignes et de prise de fonctions, tenues aujourd’hui samedi, les nouveaux ministres du gouvernement de Abdelaziz Djerrad ont fait des déclarations en dévoilant les grands axes de leurs ambitions.

En voici les déclarations de quelque uns parmi eux :

Ferhat Ait Ali ministre de l’industrie a déclaré que le temps de la mauvaise gestion est révolu et à partir d’aujourd’hui on rentre dans une nouvelle ère où « les cadres du ministère de l’industrie vont élaborer une véritable politique industrielle et non pas uniquement gérer les affaires courantes ».

Le nouveau ministre de la communication Ammar Belhimer, a exprimé son ambition de « donner un nouveau souffle au secteur en mettant en place les conditions nécessaires afin de voir émerger une sphère médiatique qui travaille pour l’intérêt général ».

Abderrahmane Benbouzid nommé à la tête du ministère de la Santé, a sollicité l’aide de toute personne pouvant l’épauler dans sa mission en déclarant : « Aidez-moi en me notifiant si je me trompe pour que je corrige mes erreurs ».

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, est décidé de « combattre les pratiques liées à l’argent sale dans le sport ». « Nous allons travailler afin de séparer l’argent sale du sport » a-t-il déclaré.

Malika Bendouda, la nouvelle ministre de la Culture, a exprimé son ambition de vouloir « propulser la culture à un autre niveau ».

A l’enseignement supérieur, le docteur Chems Eddine Chitour a déclaré : « On ne peut pas continuer avec les mêmes méthodes que les années 2000 » ; en faisant allusion au système actuel.