Les parents de Khaled Drareni adressent une lettre à Tebboune

Sid Ahmed Drareni, ancien moudjahid et père du journaliste Khaled Drareni (actuellement en détention), a adressé une lettre au chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune dans laquelle il lui demande d’intervenir pour « mettre fin à l’abus de pouvoir dont son fils est victime ».

Voici le texte intégral de la lettre :

Monsieur le Président,

Aujourd’hui, le 31 mars 2020, nous devions voir notre fils, le journaliste Khaled Drareni, à la prison d’El Harrach, mais nous n’avons pas pu le faire. Nous avons été avisé, à la dernière minute, qu’il a été transféré à la prison de Koléa.

Monsieur le président,

L’injustice que subit mon fils est d’autant plus insupportable qu’elle s’accompagne d’une campagne odieuse qui est orchestrée contre lui pour mettre en doute son patriotisme. C’est indigne, c’est ignoble, ceux qui derrière les rideaux orchestrent cette campagne sont méprisables. Khaled a grandi dans une famille de chouhada et de moudjahidine, toute son éducation et sa conduite en sont profondément marquées. Le nom de Drareni fait partie de l’histoire glorieuse du combat libérateur et nous ne pouvons tolérer que l’on essaie de justifier l’immense injustice dont est victime Khaled par une insulte ignoble à notre histoire familiale et à celle de la Nation.

Monsieur le président,

Khaled a toujours fait son travail de journaliste en professionnel. Et en patriote. Ni le journalisme, ni le patriotisme ne sont des délits ou des crimes au regard des lois du pays.

Khaled, comme beaucoup de jeunes de sa génération, est animé par l’ambition de voir son pays être à la hauteur des espérances et des sacrifices des aînés. C’est une exigence positive, elle ne mérite pas d’être emprisonnée ou mise en cage.

Nous vous demandons, monsieur le président, d’user de vos prérogatives constitutionnelles de premier magistrat pour mettre fin à l’abus de pouvoir dont il est victime.

Ne tournez pas le dos à cette jeunesse qui est l’avenir du pays et qui est déjà son présent.

Veuillez croire en l’expression de mes salutations.

Sid- Ahmed Drareni – Ancien Moudjahid –

Rédaction d’Algerie360