Les moutons sont vendus sur le net,La Kebch-connection

jeudi 11 octobre 2012 à 8:46
Source de l'article :

P121011-09.jpgLe mouton gagne le monde virtuel de la Toile

«Vente de moutons de l’Aïd, très bonne qualité, de Djelfa… à des prix variant entre 27.000 et 47.000 DA, qualité garantie», est le type d’annonce qu’on trouve sur la Toile.

Après les voitures et les produits électroménagers, c’est au tour des moutons d’être mis en vente sur le Net. C’est, en effet, la tendance de l’Aïd 2012! Le mouton gagne le monde virtuel de la Toile. Des moutons sont mis en vente sur les sites d’annonces commerciales telles que «Ouedkniss». Ces annonces pullulent ces derniers temps au point où ces sites sont en passe de devenir les marchés aux moutons des temps modernes. «Salam, j’ai des moutons pour l’Aïd El Adha dont le prix varie entre 29.000 et 45.000 DA», est le genre d’annonces qu’on y trouve. Ces annonces sont plus innovantes les unes que les autres. Et comme pour la vente de voitures, ces annonceurs n’hésitent pas à donner la provenance du mouton comme référence. Mouton de Naâma, de Tiaret ou encore, ce qui est considéré comme le «millésime» pour cette espèce animale de Djelfa sont mis en évidence par ces vendeurs pour distinguer leur marchandise des autres! Mais ce n’est pas tout! Lisez cette annonce, vous allez comprendre. «Vente de moutons de l’Aïd très bonne qualité de Djelfa, ne mange que du ZRA3E (EL ch3 ire) (Orge Ndlr) prix qui variant entre 27.000 et 47.000 DA, qualité garanti», propose «un maquignon de la Toile». Celui-ci met donc en évidence la nourriture avec laquelle a été alimenté le mouton pour se distinguer de la concurrence.

Et concurrence il y a! Puisqu’en véritables spécialistes du marketing, d’autres vont même jusqu’à proposer la livraison à domicile! «Vends de beaux moutons «kabche el Aid» à des prix raisonnables. Livraison à domicile possible», est-il écrit dans une autre annonce. Les moyens pour attirer la clientèle ne manquent pas. Chacun essaie de se distinguer de son confrère, ce qui pousse parfois à quelques dépassements comme cette annonce où est utilisée la fameuse formule satisfait ou remboursé! «Vends moutons de l’Aïd, très bonne qualité à des prix raisonnables qui varient entre 32.000 et 36.000 DA. Qualité garantie. Satisfait ou remboursé», écrit, de son côté, un autre annonceur. Toutefois, en lisant cette annonce, des questions nous viennent tout de suite à l’esprit: Quelles sont les conditions de remboursement? Si on n’est pas satisfait après l’avoir égorgé, va-t-il nous rembourser? C’est ainsi que nous avons décidé de nous faire passer pour des clients potentiels et d’appeler un des annonceurs, à avoir utilisé la formule «satisfait ou remboursés», pour l’interroger. Très sympathique, ce commerçant nous a présenté sa marchandise avec le blabla habituel, auquel on a droit de la part des vendeurs classiques. Il nous a invités à venir voir ses moutons et en choisir un tout en précisant que sur place on pourra s’arranger pour une petite remise. Abordant les «conditions de garantie», notamment celle «être satisfait ou, remboursé», ce commerçant nous a expliqué que si on emmènerait chez nous le mouton et qu’il ne plairait pas à la famille, il pourra nous l’échanger ou même aller jusqu’à rembourser si on ne trouve pas un qui nous plairait. «Mais il n’est pas question que je vous le rembourse après que vous l’ayez égorgé», répond-il, en se tordant de rire. «Mais comment saura-t-on si on est satisfait de notre mouton avant de le goûter?», répliquons-nous. «Eh bien-ça se voit sur le mouton, en plus, ne vous inquiétez pas, je connais mes moutons, ils sont tous bons, je vous le garantis», assure-t-il, en nous réitérant son invitation à venir voir la marchandise. «Venez voir de vos propres yeux, vous n’allez pas être déçus», insiste-t-il. Nouvelle époque, nouvelles moeurs. Le mouton se vend donc désormais sur internet. Même si quelques dépassements sont à constater, comme avec le «satisfait ou remboursé», il est indéniable que cette colonisation du Net par les moutons a bien des avantages. Cela facilite indéniablement la vie. Ce n’est plus nous qui allons chercher ces bêtes, mais ce sont elles qui viennent chez nous grâce à un petit clic…

 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 0,271 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5