Huwaei Connect 2020
Huwaei Connect 2020

Les manifestants arrêtés le 48e vendredi à Alger libérés

Les manifestants arrêtés le 48e vendredi à Alger libérés

Arrêtés lors de la manifestation du 48e vendredi à Alger et placés en garde à vue, vingt (20) manifestants ont été remis en liberté provisoire, ce dimanche, après leur comparution devant le tribunal de Sidi M’Hamed (Alger).

Les 20 manifestants ont été présentés devant le procureur de la République du le tribunal du tribunal avant de passer en comparution directe devant le juge.

Selon le Comité national pour la libération des détenus, 18 manifestants sont accusés d’ »attroupement », un autre d’ »atteinte à l’unité nationale » pour port de l’emblème Amazigh. Quant au dernier, il est accusé d’avoir refusé de donner sa pièce d’identité à un policier en civil.

Les vingt manifestants en liberté provisoire devront comparaître de nouveau le 9 février prochain.