Les jours sont comptés pour ceux qui soutiennent le régime du président Bachar Al-Assad selon la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton

Les jours sont comptés pour ceux qui soutiennent le régime du président Bachar Al-Assad selon la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton

A la veille du forum annuel de l'Asean (Association des nations du Sud-est asiatique), Hillary Clinton s'est inquiétée des liens entre Corée du Nord et Birmanie. La secrétaire d'Etat américaine a tenu ces propos à son arrivée à Phuket, île thaïlandaise où se tiendra jeudi le forum régional de l'Asean, où sa présence marquera le regain d'intérêt des Etats-Unis pour la région. /Photo prise le 22 juillet 2009/REUTERS/Sukree SukplangLa secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a averti aujourd’hui que le temps était compté pour le régime syrien et qu’il devait entamer une transition politique pour épargner à la Syrie « une agression catastrophique ».

« Il doit être clair que les jours sont comptés pour ceux qui soutiennent le régime » du président Bachar A-Assad, a déclaré Hillary Clinton en marge d’une conférence internationale à Tokyo sur l’aide à l’Afghanistan.

Mais elle a reconnu que jusqu’à présent, les efforts menés par l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan pour mettre un terme à la répression brutale de l’opposition en Syrie avaient rencontré des difficultés.

Dans une récente interview au Monde, Kofi Annan a lui-même admis l’échec de sa mission. « Cette crise se poursuit depuis seize mois, mais j’ai commencé à être impliqué il y a trois mois.

Des efforts importants ont été déployés pour essayer de résoudre cette situation de manière pacifique et politique. A l’évidence, nous n’avons pas réussi. Et peut-être n’y a-t-il aucune garantie que nous allons réussir », a-t-il confié.