Les détenus d’opinion entreront en grève de la faim à partir du 10 décembre  

Suivez-nous sur Viber et Google News

 

L’avocat Adelghani Badi, constitué bénévolement pour la défense des détenus d’opinion a déclaré sur son compte Facebook que « les détenus d’opinion à dans toutes les prisons du pays comptent entrer dans une de la faim à partir du 10 décembre ».

Cette date n’est pas fortuite, en effet elle coïncide avec la déclaration universelle des droits de l’Homme selon l’avocat. Abdelghani Badi a précisé que la durée de cette grève n’est pas déterminée.

Les motifs ayant poussé les acteurs de cette démarche sont « la dénonciation de leur détention abusive, leur expression du rejet des élections imposées à l’encontre de la volonté de la population qui aspire à une transition politique réelle » conclut le juriste.