Education : un nouvel examen pour remplacer “le cinquième”

Education : un nouvel examen pour remplacer “le cinquième”

Le secteur de l’éducation ne cesse de faire face à des défis multiples. Le changement des ministres et des objectifs ne semble pas avoir un impact positif sur le bon déroulement des années scolaires, qui se poursuivent d’ailleurs et qui trahissent une détérioration du niveau des élèves.

Le ministre actuel de l’Éducation, Abdelhakim Belabed, a décidé, contre toute attente, fin novembre dernier, de supprimer l’examen de la cinquième. L’examen de fin de cycle primaire ne sera donc plus organisé, et les élèves n’auront plus à le subir, et ce, à partir de cette année scolaire en cours.

Ceci dit, la suppression de l’examen de fin de cycle primaire a laissé un certain vide dans le processus de passage au cycle moyen, estiment certains cadres du secteur de l’éducation.

Un examen pour remplacer un autre

Aujourd’hui, le 09 décembre 2021, le ministre de l’Éducation, Abdelhakim Belabed, s’est penché sur la question du remplacement de l’examen du cinquième. Devant les députés du conseil de la nation, le ministre a dévoilé les grands traits de son projet de réforme de ce cycle.

Le ministre a notamment dévoilé, en réponse aux questions des députés, que l’examen de fin de cycle primaire sera remplacé par un autre examen.

Ceci dit, le premier responsable du secteur de l’éducation a affirmé que le nouvel examen ne sera pas “national”, sans pour autant donner plus de détails à ce sujet.

Le ministre a cependant souligné que le nouvel examen, “qui ne sera pas national”, ne sera pas organisé, et ne se déroulera pas dans les mêmes circonstances que l’examen du cinquième. Des circonstances, ajoute le ministre, qui étaient derrière la pression et la fatigue qui s’abattait sur les élèves.