Le siège du FLN bouillonne…« tous les chemins mènent au Palais de Zighout Youcef »

Le siège du FLN bouillonne…« tous les chemins mènent au Palais de Zighout Youcef »

ph_3_fln_333823742.jpgIl y a quelques années, l’état major du FLN n’accordait pas une grande importance au rôle des réseaux sociaux. Mais la donne a changé à quelques mois de la tenue des législatives.

Le FLN compte peser de tout son poids pour rafler autant de sièges à l’APN. Tous les moyens sont bons pour baliser la voie vers le palais de Zighoud Youcef. Conscient de l’impact des réseaux sociaux, à l’instar de Facebook et Twitter, le FLN a décidé de charger toute une équipe de travailler là-dessus.

Pour s’enquérir de près sur les préparatifs du parti pour les législatives, nous nous sommes rendus au siège du parti à Hydra. Nous étions surpris par la salle d’attente archicomble, à tel point qu’elle ne pouvait par contenir les nombreux militants venus des différentes wilayas. La plupart d’entre eux sont venus avec l’espoir d’être reçus par le Secrétaire général du parti. Chacun d’entre eux a des préoccupations et des problèmes qu’il compte voulaient exposer leurs préoccupations à M. Belkhadem. Les élections législatives est le point commun qui les rassemblent tous. Le jour de notre visite, un lundi, a coïncidé avec l’arrivée de 28 responsables des kismates de la wilaya de Djelfa, pour transmettre au SG leur refus de travailler avec le mouhafid de la wilaya, désigné par le directeur d’organisation au sein du parti, M. Madani Bradei. Selon ces derniers, le mouhafid de la wilaya est âgé de 33 ans à peine et qu’il est manipulé par l’ancien mouhafid. Ils insistent pour soutenir un autre, avocat de profession, sinon ils menaçaient de boycotter la liste du FLN lors des prochaines élections.

Sur un autre plan, l’état major du parti n’a pas encore procédé à l’installation de la chambre de suivi de l’opération électorale. Du moins ce que nous avons constaté sur place. De leur côté, les membres du bureau politique œuvrent pour superviser les préparatifs selon leurs prérogatives. Il y a lieu de relever que les différentes notes adressées aux mouhafadate et kismate soulignent que tous les cadres du parti ont le droit de se porter candidats. Cependant, le chargé de communication au sein du vieux parti, M. Kassa Aissa, a indiqué que les préparatifs ont effectivement commencé, ajoutant qu’un délai pour dépôt des candidatures a été fixé pour le 5 février prochain pour tous les cadres du parti.

Parmi les supports publicitaires pour sa compagne électorale, le FLN compte renforcer sa présence sur les sites sociaux. Une équipe chargée de cette mission a été constituée par le parti. Un rapport contenant les commentaires et les critiques des internautes devrait être transmis à la direction du parti périodiquement.