Le secteur de l’Education célèbre Nouvel an amazigh à travers les écoles du pays

 Les établissements éducatifs à travers le pays ont célébré jeudi le Nouvel an amazigh 2969 à travers des activités culturelles et de loisir organisées dans le but de préserver le legs culturel national riche et diversifié.

Lors d’une cérémonie animée par les élèves de l’école « Mohamed El-Ghazali » à El-Mouradia, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit a indiqué que ces activités éducatives « consolident et ancrent le concept de Nouvel an amazigh auprès des générations montantes, mais aussi renforcent l’unité et la cohésion du peuple algérien ».

« Cette dimension joue un role majeur dans la préservation du legs national et met la lumière sur la profondeur de la culture et de l’histoire algériennes », a ajouté la ministre appelant, dans ce cadre, les professeurs à dispenser un cours sur la célébration du Nouvel an amazigh (Yennayer) prévu par la Constitution de 2016.

Faisant savoir que le secteur de l’Education « oeuvre graduellement et continuellement à préserver l’enseignement de Tamazight à travers toutes les wilayas du pays, sachant que 44 wilayas enseignent actuellement cette langue », elle a souligné que la célébration officielle de Yennayer depuis l’année dernière est intervenue pour consolider le legs culturel amazigh avec ses différentes appartenances dans les différentes régions du pays.