Le RCD reagit à la condamnation de Karim Tabbou

Dans un communiqué rendu public ce Mardi, le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a réagi à la condamnation de l’activiste Karim Tabbou en condamnant « avec force » ce qu’il qualifie de « dérive effroyable et inédite ».

« Karim Tabou devait retrouver sa liberté le 26 mars en cours lorsque son procès en appel a été programmé pour ce jour avec une précipitation qui renseigne sur l’acharnement du système en place et sa volonté à le garder en détention. En l’absence de ses avocats non informés de l’audience, la demande de report formulée par le détenu a été rejetée avec véhémence par le président de chambre, s’abritant derrière des instructions reçues », lit-on dans le communiqué du RCD.

« Ce fait plus que gravissime, produit d’une entorse inqualifiable aux droits élémentaires de la défense et aux droits fondamentaux du prévenu nous renseigne une fois de plus sur l’instrumentalisation éhontée de la justice ; profitant de plus de la grave situation sanitaire que vit le pays actuellement » a dénoncé le parti, condamnant « avec force une dérive effroyable et inédite d’un système pourtant déjà largement condamné par l’histoire. Il exige que les auteurs de ce crime contre le peuple et l’Algérie soient poursuivis ».

Karim Tabbou qui était programmé à quitter la prison de Kolea ce jeudi va devoir rester 6 mois de plus en détention, car le militant a été condamné, ce mardi, par la cour d’Alger, à un an de prison dont six mois ferme.

Massin.A