Le projet de loi de finances 2013 adopté par l’APN

Le projet de loi de finances 2013 adopté par l’APN

apn.jpgL’Assemblée populaire nationale (APN) a adopté dimanche à une large majorité le projet de loi de finances (PLF) pour 2013, lors d’une séance plénière présidée par M. Larbi Ould Khelifa, président de l’Assemblée, en présence du ministre des Finances, Karim Djoudi.

Les députés de l’AAV (Alliance de l’Algérie verte), du FFS (Front des forces socialistes) et du PT (Parti des travailleurs) ont voté contre ce projet de loi.

Le texte de loi de finances pour 2013, qui ne contient aucun nouvel impôt, prévoit une hausse de 10% des recettes à 3.820 milliards de DA et une baisse de 11% des dépenses à 6.879,8 milliards de DA, soit un déficit budgétaire 3.095,8 milliards de DA (18,9% du PIB).

Le texte introduit de nouvelles mesures qui visent à encourager l’investissement productif, à faciliter les procédures fiscales et douanières et à lutter contre la fraude fiscale.