Le prix du baril du pétrole continue sa dégringolade à cause du coronavirus

Sous l’effet de la propagation du coronavirus et des inquiétudes qu’elle entraîne sur la demande mondiale en pétrole, les prix du baril continuent leur chute.

En effet, ce jeudi 27 février, le prix du baril du Brent (référence du pétrole algérien) est cédé à 50,08 dollars, enregistrant une baisse de 1,38%. Il est à noter que le baril du Brent vient d’atteindre son plus bas niveau depuis janvier 2019.

Quant au baril du WTI (west texas intermediate), il a enregistré une baisse de 1,48%, pour atteindre son niveau le plus bas depuis le début de l’année ; 48,01 dollars.