Le président Bouteflika balise le cheminement d’importants chantiers dédiés à l’amélioration du cadre de vie du citoyen

Le président Bouteflika balise le cheminement d’importants chantiers dédiés à l’amélioration du cadre de vie du citoyen

b021210h 10th December 2002 Visit to NATO by the President Abdelaziz Bouteflika of the People's Democratic Republic of Algeria. President Bouteflika during the Press Point with NATO Secretary General, Lord Robertson.Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a balisé, lors du Conseil des ministres qu’il a présidé lundi, le cheminement de plusieurs chantiers importants, tel que la lutte contre les fléaux sociaux, l’amélioration des relations entre l’administration et les citoyens et l’adoption de nouvelles procédures pour renforcer la transparence dans la distribution de logements.

Outre les précisions et orientations sur les réformes politiques, le chef de l’Etat a abordé, dans sa déclaration relative au programme de réformes qu’il a annoncé à la nation, le 15 avril 201, le volet relatif à la lutte contre les fléaux sociaux.

Tout en soulignant que l’Algérie est désormais dotée d’un arsenal législatif « complet » pour la lutte contre la corruption et toutes les formes d’atteintes aux deniers et patrimoines publics, notamment à travers le renforcement du rôle de l’Inspection générale des finances et celui de la Cour des comptes, il a indiqué que ce dispositif juridique « sera complété par des projets de révision de lois destinés à protéger les cadres et les gestionnaires dans l’exécution de leurs missions et dans la prise en charge du risque de gestion ».

Il a appelé, à cet effet, les magistrats à y apporter leurs « plein concours » au service de la protection des biens et des deniers publics « dans le strict respect des lois ».

Il a également souligné que les relations entre l’administration etles citoyens « devront impérativement être améliorées », en faisant reculer la bureaucratie, en mettant un terme aux dysfonctionnements de l’administration et en réhabilitant le service public. Il a chargé, à ce titre, le gouvernement de diligenter des chantiers qu’il a déjà ouverts pour l’allégement des procédures administratives, de sorte à présenter des recommandations au Conseil des ministres à la fin de ce semestre.

C’est ainsi que le président Bouteflika a demandé au gouvernement de mobiliser les moyens nécessaires pour l’ouverture de l’ensemble des tribunaux administratifs à travers le territoire national afin de « faciliter le recours des citoyens contre toute décision administrative qu’ils contesteraient ».

Il a chargé, dans le même cadre, les autorités judiciaires de promouvoir, avec le concours des médias, « une vulgarisation de la place et du rôle de la juridiction administrative, comme voie de recours à l’encontre de toute décision administrative considérée inéquitable ».

Pour le président de la République, cette démarche « ne manquera pas de concourir à la promotion de relations plus apaisées entre l’administration et les citoyens ».

Dans la même optique et au titre de la modernisation de la gouvernance, et de la poursuite de la réforme de l’Etat, il a appelé le gouvernement à promouvoir le rôle et la place des assemblées élues locales dans la gestion du développement et des affaires publiques.

Pour le président Bouteflika il s’agit de « conforter » les améliorations qui seront induites par la révision récente du Code communal qui sera suivie de celle du Code de la wilaya.

Il a préconisé, en ce sens, de mettre à la disposition de leurs assemblées élues les compétences administratives et techniques requises, y compris en faisant appel, transitoirement, aux dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle des diplômés et, le cas échéant, en augmentant le concours du budget de l’Etat aux ressources des communes démunies.

Dans le souci d’améliorer le climat social, le chef de l’Etat a instruit le gouvernement de préparer une réunion plénière de la tripartite en septembre2011 sur les dossiers liés aux questions sociales.

Partant de cette attente, il a également chargé le gouvernement de « convier rapidement ses partenaires sociaux économiques et sociaux à une concertation tripartite exclusivement consacrée aux voies et moyens de soutenir le développement de l’entreprise et de promouvoir un climat plus propice à l’investissement et à l’activité économique ».

Sur le volet du logement, le président Bouteflika, qui a assuré que l’Etat ne ménage pas ses efforts pour répondre à la demande de logement, en soulignant qu »‘il reste (…) à conforter la confiance de nos citoyens dans le fait que leur droit au logement sera sauvegardé et satisfait », a chargé le gouvernement de mettre au point une nouvelle procédure qui renforcera la transparence et l’équité dans l’accès des citoyens aux aides publiques et à l’attribution du logement public locatif.