Le personnel de l’APC de Tizi Ouzou quitte le siège pour protester contre la visite de la commission des élections

lundi 14 octobre 2019 à 22:16
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Le déplacement effectué, hier matin, par les membres de la commission chargée de la préparation des élections au siège de l’APC de Tizi Ouzou, à l’effet d’officialiser le prolongement du délai de la révision des listes électorales, a provoqué la colère des employés qui, aussitôt informés, ont quitté bureaux et services pour exprimer leur rejet catégorique de l’élection présidentielle et leur mépris envers tous ceux qui s’impliquent dans son organisation.

Pendant que l’indésirable délégation, conduite par une magistrate, s’entretenait avec le seul et unique travailleur retrouvé à l’intérieur du siège de l’APC, à savoir le secrétaire général, les centaines d’employés de l’APC tenaient un rassemblement de protestation à l’extérieur. “Les travailleurs de l’APC de Tizi Ouzou se sont réunis en assemblée générale et ont décidé de rejeter l’élection présidentielle et de rester fidèles au hirak, donc leur réaction d’aujourd’hui suite à la venue des membres de cette commission est tout à fait naturelle.

Nous ne pouvons pas cautionner cette élection alors que déjà le fichier électoral est loin d’être assaini. Des personnes décédées, des prisonniers, des doubles inscrits, des terroristes et autres y figurent encore. Donc de quelle élection pouvons-nous parler lorsque le fichier électoral n’est pas valable ?”, a déclaré Ramdane Bouadi, président du syndicat Snapap. Dans une déclaration rendue publique dans la même journée d’hier, le Snapap a réitéré le rejet de l’élection par les travailleurs et dénoncé les intimidations et les menaces proférées à l’encontre d’un fonctionnaire.

“Suite à la visite des membres de la commission chargée de la préparation des élections, laquelle a intimidé et menacé un fonctionnaire afin de lancer la révision exceptionnelle de la liste électorale allant du 12 au 17 octobre, de ce fait, nous ne tolérerons aucune forme de manœuvre, d’intimidation et de répression exercée sur les fonctionnaires et réaffirmons notre engagement irréversible aux côtés du mouvement populaire”, lit-on dans la déclaration du Snapap, qui annonce ainsi une journée de grève pour aujourd’hui.

Samir LESLOUS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
78 queries in 0,323 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5