Le P-dg de Sonelgaz à propos des tarifs de l’électricité ,Aucune hausse envisagée pour 2011

Le P-dg de Sonelgaz à propos des tarifs de l’électricité ,Aucune hausse envisagée pour 2011

pirate.jpgLes tarifs de l’électricité ne verront pas d’augmentation pour l’année 2011, a affirmé, hier, Noureddine Boutarfa, Président-directeur général de Sonegaz. «Les tarifs de l’électricité en général seront donc probablement révisés à moyen et à long termes quand le gouvernement le décidera mais à court terme et notamment pour l’année 2011, aucune hausse n’est envisagée», a-t-il déclaré.

Il faut dire que Sonelgaz, avait, afin de financer son programme d’investissements, réclamé, à plusieurs reprises, l’augmentation des tarifs de l’électricité. Ses demandes sont restées sans suite du côté du gouvernement qui, de son côté, a préféré apporter un soutien financier au groupe, et ce, dans le but de protéger le pouvoir d’achat des consommateurs. Par ailleurs, le dirigeant de Sonelgaz a, complétant la déclaration du ministre de l’Energie et des Mines, selon laquelle le consommateur devrait assumer à moyen terme une partie des coûts de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables, indiqué que «l’État soutiendra certainement les projets liés aux énergies renouvelables pour alléger les factures des consommateurs».Réagissant sur les impacts du programme de développement des énergies renouvelables, que compte lancer l’Algérie sur les tarifs de l’électricité, le P-dg a abondé dans le même sens que Yousfi. Il a, dans ce sens, déclaré que «les coûts de production d’électricité à partir des énergies renouvelables sont nettement plus importants que les coûts de production de l’électricité à partir de sources conventionnelles ».

Dans ce sens, Boutarfa a mis l’accent «sur la nécessité de déployer une véritable stratégie industrielle pour faire de Sonelgaz la locomotive du développement des énergies renouvelables en Algérie». Il a, en outre, fait savoir que Sonelgaz avait, l’année écoulée, élaboré des projets qui seront engagés en 2011 et serviront de base de déploiement de cet ambitieux programme.

Il s’agit particulièrement du projet de réalisation d’une usine de fabrication de modules photovoltaïques d’une capacité annuelle de 100 à 120 MW, du lancement d’un processus de fabrication de pièces de rechange pour turbines à gaz, d’une ferme éolienne de 10 MW ainsi que de la mise en route de deux autres projets pilotes de centrales solaires thermiques, d’une puissance de 100 MW chacune à El Oued et à Béchar, informe-t-on.

Par : A. B.