Le MSP a trouvé une solution pour sortir de la crise mais sans Bouteflika !

lundi 25 mars 2019 à 20:24
Source de l'article : Algerie360.com

Le MSP a trouvé un nouveau plan de sortie de crise en cinq points et sans Bouteflika.

Le parti d’Abderrazak Makri propose le départ de Bouteflika, une période de transition ne dépasse pas les 6 mois et que sa gestion soit confiée à  une personnalité politique acceptée par le hirak et qui ne soit pas impliquée dans la corruption . En apportant de telles précisions, le parti n’est pas d’accord avec la feuille de route des Forces du changement qui ont proposé la création d’une instance présidentielle pour gérer la phase de transition.

Selon le communiqué le MSP invite également à éviter de répéter l’expérience du Haut Conseil d’État  instance présidentielle collégiale créée en 1992, après la démission du président Chadli, en confiant la présidence de l’État à une seule personnalité pour éviter les situations de conflit et le manque de transparence sur l’origine du pouvoir

Un chef de gouvernement consensuel devra également être désigné « après concertation avec la classe politique et les militants du mouvement populaire . Selon la vision du parti il présidera le gouvernement qui devra gérer les affaires courantes, exécuter les décrets de réformes politiques et désigner une personnalité consensuelle pour présider l’instance nationale indépendante d’organisation des élections ainsi que ses membres.

Le parti d’Abderrazak Makri  a egalement annoncé son adhésion au projet proposé par les Forces du changement  comprenant six points portant notamment sur la poursuite du mouvement populaire jusqu’à obtenir une transmission douce du pouvoir, le retrait du président et de ses soutiens, l’adoption de réformes, et le refus des ingérences étrangères.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,219 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5