Le ministre de l’habitat « Le problème de logement réside dans la réalisation »

Le ministre de l’habitat « Le problème de logement réside dans la réalisation »

tebboune.jpgM. Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a déclaré, hier, dans une conférence de presse que la réalisation de logements est le grand problème que rencontre son département qui s’est engagé à en construire 650.000 unités cette année.

Il donne l’exemple du lancement de 130.000 logements dans la formule LPA dans la capitale. « Les promoteurs nationaux n’ont pas la capacité de réaliser un programme de 30 à 50.000 logements et c’est pour cette raison qu’on a décidé de transférer une partie de ce quota de 130.000 au programme LPP », a tenu à expliquer le ministre. Evoquant le problème du foncier, le ministre indique qu’une réunion a eu lieu dimanche, avec les walis de Blida, Tipasa, Alger et Boumerdès et dans laquelle une solution a été trouvée pour lancer de nouveaux projets dans la capitale, élargis aux wilayas sus-citées.

Une première solution a été adoptée grâce à laquelle la construction de 15.000 à 30.000 logements sera lancée. Il cite, à ce titre, les 11.000 logements à Aïn Allah et 6.000 autres logements à Bouinan. Il explique à cette occasion que 30 % du retard que connaît la réalisation des logements sont liés au problème du foncier. Abordant la nouvelle formule LPP, Tebboune explique que cette option vient régler le problème pour les citoyens qui ont un revenu entre 6 et 10 millions de centimes. « Avec cette formule, toutes les couches sociales auront la chance d’avoir un logement », estime-t-il. Le LPP permettra aussi « de changer aussi le paysage de l’urbanisme en optant pour une nouvelle architecture suivie par toutes les commodités ». Les régions du Sud auront leur propre urbanisme.

Concernant les logements destinés à la communauté nationale à l’étranger, le ministre confirme qu’il s’agit d’une idée qui est en train de prendre forme. « Ça sera une opération purement commerciale et elle sera réglé en devises. Il n’y aura pas de soutien de l’Etat », rappelle-t-il. Après avoir affirmé qu’aucun logement ne sera attribué avant vérification du fichier de la wilaya, puis national, le ministre annonce que les premiers résultats de la réalisation du fichier national du logement seront connus fin avril.

A cette occasion, il donne l’exemple du travail effectué par la wilaya de Mostaganem en matière de demande de logements. « Après vérification, nous avons éliminé 16.000 dossiers dont certains postulants avaient établi deux à trois dossiers », a révélé le ministre qui se dit convaincu que « nul ne pourra dire exactement combien l’Algérie a besoin de logements sans avoir un fichier national fiable ».

M. Benkeddada