Le ministre de la santé fait endosser la responsabilité du vaccin aux labos

samedi 26 décembre 2009 à 9:45
Source de l'article :

127453.jpgDeux cas de grippe A/H1N1 ont été enregistrés parmi les hadjis et plus de 5 000 autres présentaient des syndromes grippaux à leur retour du pèlerinage.

Alors que la polémique sur le vaccin contre la grippe A/H1N1 prend des proportions inimaginables, Saïd Barkat, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière n’a donné aucune information sur la conformité du vaccin, ni sur la date précise du début de la campagne de vaccination.

“Les laboratoires scientifiques assument leur entière responsabilité concernant les analyses des lots de vaccins contre le virus pandémique A/H1N1 réceptionnés en Algérie”, a déclaré, jeudi, M. Barkat à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Face aux membres de la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle de l’APN, le ministre a expliqué que les laboratoires peuvent prendre le temps qu’il faut pour analyser et libérer le vaccin.

“Nul n’a le droit de s’impliquer dans les prérogatives des laboratoires scientifiques lorsqu’ils analysent un produit, y compris le politique”, a-t-il précisé.

Concernant le retard enregistré par les laboratoires – près de trois semaines de contrôle –, le ministre a tenté de rassurer l’opinion publique en déclarant que les analyses se font, d’une manière générale, dans une période allant de 14 à 21 jours. Pour ce qui est de la date précise du début de la campagne de vaccination contre le virus H1N1, le premier responsable de la santé a rappelé que cela dépend également du certificat de conformité du vaccin en cours d’analyse dans les laboratoires scientifiques. Selon le ministre, un total de 1 310 000 doses de vaccin contre le virus pandémique H1N1 sont actuellement disponibles en Algérie et subissent également des contrôles. “Nous avons réceptionné ce mercredi 631 000 doses de vaccin contre la grippe A, ce qui fait que nous disposons actuellement de 1 310 000 doses”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M. Barkat a saisi l’occasion de cette réunion au niveau de l’APN pour faire le point sur la situation pandémique qui touche plus de 30 wilayas, ainsi que le nombre de doses de vaccin réceptionnées par l’Algérie. Il fait état de 38 décès parmi les 607 cas de grippe A/H1N1 avérés sur l’ensemble du territoire national.

Se référant à des estimations et aux calculs approximatifs établis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministre a indiqué que le virus H1N1 affecte 100 personnes sur 100 000 habitants, tout en ajoutant que 27,67% des cas de grippe A sont diagnostiqués dans les écoles. 118 élèves ont été atteints par cette grippe à travers 17 wilayas dont 38 cas à Alger et 18 autres à Tizi Ouzou, relevant que 31 classes ont été fermées en une semaine.

Au sujet des cas de contraction du virus H1N1 par les pèlerins, le ministre a rappelé que les 36 000 hadjis ont été vaccinés contre la grippe saisonnière avant leur départ. Il a annoncé que deux cas de grippe porcine ont été enregistrés parmi les pèlerins, qui ont été pris en charge. Plus de 5 000 personnes présentaient, également, des syndromes grippaux à leur retour et ils ont été traités avec des antiviraux et notamment le Oseltamivir (Tamiflu).

À propos de ces médicaments, le ministre a annoncé qu’ils seront disponibles et distribués gratuitement, dès la semaine prochaine, dans les officines à toute personne présentant une ordonnance. Tout en confirmant l’efficacité de ce traitement, il a déclaré que les quantités existantes peuvent traiter jusqu’à 7 500 000 patients.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 7,792 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5