Le marché des boissons énergisantes "tonifié" par les jeunes

samedi 24 août 2013 à 15:54
Source de l'article : Maghrebemergent.com

bull.jpgLes boissons énergisantes connaissent un engouement croissant en Algérie. Cela s’est traduit par une croissance vigoureuse pour les marques étrangères en volumes et valeurs en 2012.

Les perspectives de croissances ne sont pas moins attrayantes dans les prochaines années. Le succès que les boissons énergisantes ont eu chez les jeunes adultes permettra aux marques étrangères de prospérer encore.

Le marché des boissons énergisantes en Algérie a enregistré en 2012 une croissance de 10 % en valeur et 17 % en volume. C’est ce que nous apprend une esquisse du rapport du cabinet d’étude Euromonitor International sur le marché des boissons énergisantes en Algérie. Ces chiffres ne font cependant que confirmer le constat d’une présence de plus en plus accrue de marques de ce type de boissons sur les surfaces de ventes.

Ces dernières années, les labels Red Bull, Black dog, White Buffalo, Energy Drinks…etc ont inondé les superettes. Avec une entrée timide en 2010, les boissons énergisantes connaissent un succès fou notamment avec la Red Bull. Même avec des prix qui varient entre 120 DA et 170 DA la cannette, ces boissons auxquelles on prête des vertus « tonifiantes » ont vite conquis le cœur des Algériens. Aux départs, consommées par les sportifs de tous bords pour recharger les batteries, dit-on, elles sont actuellement très prisées par les jeunes adultes et les adolescents.

Une tendance chez les jeunes
L’étude faire par Euromonitor International souligne l’importance du marché algérien des boissons énergisantes par l’engouement qu’elles suscitent chez cette frange de la société. La consommation de ces boissons « en vogue » est perçue comme « une tendance » par les jeunes algériens, selon l’étude.

Il faut noter que bien qu’en vogue, elles ne sont pas sans risques sur la santé. Beaucoup d’études ont démontré un lien entre la consommation de ces boissons et l’augmentation du risque cardiaque, même si les entreprises qui les fabriquent réfutent ces résultats. Notons par ailleurs que le marché est actuellement dominé par l’importation. Peu d’entreprises fabriquent les boissons énergisantes en Algérie. Ces dernières importent des concentrés qui seront ensuite traités en Algérie, à l’image du label Burn de Coca-Cola.

L’étude de Euromonitor International souligne d’ailleurs que la fabrication des boissons énergisantes sur le territoire algérien va contribuer à démocratiser le produit notamment auprès des salariés à moyen revenus qui constitueront à côté des jeunes adultes le profil à cibler. Pour l’heure, seule la marque des jus de fruits et des eaux minérales Ifri envisage de produire des boissons énergisantes 100 % algériennes à des prix compétitifs.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 5,025 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5