Le gouvernement saoudien annonce de nouvelles mesures pour le Hadj 2023

Le gouvernement saoudien annonce de nouvelles mesures pour le Hadj 2023

Le Hadj est un événement important pour les musulmans du monde entier, et les autorités saoudiennes prennent des mesures strictes pour garantir la sécurité des pèlerins pendant cette période sacrée. Les voyageurs qui souhaitent entrer à La Mecque pour le Hadj doivent obligatoirement obtenir un permis d’entrée.

À cet effet, les autorités saoudiennes ont mis en place des programmes pour assister les pèlerins durant les rituels du Hadj en toute sécurité.

De nouvelles mesures pour le Hadj 2023

Les autorités saoudiennes ont commencé à mettre en œuvre de nouvelles instructions organisant la saison du Hadj 2023. L’Arabie-Saoudite exige désormais que les voyageurs souhaitant entrer à La Mecque obtiennent un “permis” des autorités compétentes.

Ceux qui ne disposent pas dudit document seront stoppés aux centres de contrôle de sécurité et empêchés d’entrer à La Mecque, selon le compte rendu des services de sureté publique saoudienne.

À LIRE AUSSI : La date limite pour s’inscrire au Hadj 2023 en Algérie fixée

Dans une déclaration, l’organisme a annoncé que conformément aux instructions données pour le Hadj, à partir d’aujourd’hui, lundi 15 mai 2023 (25 Chawwal 1444), les pèlerins sans permis d’entrer seront empêchés d’accéder à la ville sainte.

La réforme vise à renvoyer tous les véhicules et les voyageurs qui ne présentent pas de permis d’entrée délivré par les autorités compétentes, une carte de résident émanant de La Mecque, un permis d’Omra ou un permis de Hadj.

Les autorités saoudiennes augmentent la vigilance sur les pèlerins

Le Hadj, ou le pèlerinage à La Mecque, est l’un des cinq piliers de l’islam et est considéré comme l’un des plus grands rassemblements de personnes au monde. Chaque année, des millions de musulmans se rendent à La Mecque pour accomplir le rituel sacré.

Les autorités saoudiennes prennent des mesures strictes pour garantir la sécurité des pèlerins pendant les rites sacrés. Elles ont mis ainsi en place un certain nombre de mesures pour lutter contre la propagation du COVID-19 par exemple, telles que des restrictions sur le nombre de personnes autorisées à participer au Hadj et des exigences de vaccination.

À LIRE AUSSI : Hadj 2023 – Algérie : l’ONPO dévoile le prix officiel du pélerinage

Les mesures comprennent également des contrôles de sécurité stricts aux frontières, ainsi que des restrictions sur les pèlerins venant de pays à risques.

Le gouvernement saoudien a par ailleurs mis en place des programmes pour aider les pèlerins à suivre les rituels du Hadj en toute sécurité, tels que des guides pour les aider à naviguer dans les lieux saints et des applications pour les aider à suivre l’itinéraire défini.

En outre, les autorités saoudiennes ont mis en place des mesures d’inspections régulières des hôtels et des restaurants, des programmes de nettoyage et des mesures pour lutter contre la propagation de maladies infectieuses.