Le FLN, le maire et le…clown

Le FLN, le maire et le…clown

benakarticle_200_150.jpgA quelques jours des élections locales une commune d’Alger vit une situation des plus incongrues.  Président de l’APC de Ben-Aknoun (sur les hauteurs de la capitale) depuis 2002, et candidat FLN pour un troisième mandat, H.N, a « disparu » depuis plus de deux semaines. Le maire n’a plus donné de signe de vie depuis exactement le 08 novembre dernier. Une explication n’a été donnée de l’absence, que ce soit au niveau du parti, de la mairie, ou encore ses proches.

Ainsi, depuis plus plusieurs jours les rumeurs s’amplifient sur les raisons de cette disparition inexpliquée surtout que les autres formations politiques activent dans tous les quartiers de la commune.

Selon des sources sures, le secrétaire général du FLN en personne s’était même déplacé la semaine dernière au siège de la kasma de Ben-Aknoun. Abdelazziz Belkhadem n’aurait donné aucune instruction pour un éventuel changement au niveau de la liste des candidats. Malgré cette « intrusion », le disparu n’a pas donné de signe de vie.

Selon certaines indiscrétions, la démarche du FLN est de ne pas faire de vague autour de cette affaire jusqu’à la fin des élections. Vraisemblablement l’ex-parti unique ne voudrait pas se retrouver avec une autre « histoire » analogue à celle qu’il a eu à gérer lors des élections législatives dernières à Annaba.

En effet, juste avant le début de la campagne électorale pour les législatives, un scandale de mœurs avait éclaté. L’ «affaire Baroche » avait éclaboussé le vice-président de l’APC de Annaba,en même temps candidat à la députation (d’ailleurs il a été mis en prison après).  Les responsables locaux du FLN avaient in extrémis changé les affiches en enlevant le nom du candidat accusé.

Entre temps, à Ben-Aknoun la campagne continue avec FLN au profil bas.

La personne désignée en tête de liste étant absente, le parti n’a pas trouvé mieux pour faire de la politique que de recourir à un…clown pour activer dans le plus grand pôle universitaire d’Algérie ! Depuis jeudi dernier, « l’ensemble des candidats aux élections communales de Ben-Aknoun » invitait (voir photo) les habitants de la commune à assister à des animations culturelles. La vedette de cette activité, qui, faut-il le rappeler, rentre dans le cadre d‘une activité politique,  est un spectacle de clown.

R.W