Le FJD appelle les électeurs à rester vigilants lors du scrutin du 10 mai prochain

Le FJD appelle les électeurs à rester vigilants lors du scrutin du 10 mai prochain

vote-amine-b-5 (1).jpgLe président du Front de la justice et du développement (FJD), M. Abdellah Djaballah, a appelé mardi à Bordj Bou Arreridjles électeurs à  »n’accorder aucune chance à ceux qui ont échoué dans la gestion des affaires de la nation », et à rester vigilants lors les élections législatives du 10 mai prochain.

Les responsables qui ont  »conduit le peuple algérien au bord de la faillite n’ont plus le droit à une autre chance », a estimé M. Djaballah lors d’un meeting électoral.

Devant une nombreuse assistance, M. Djaballah a évoqué ce qu’il a qualifié  »d’échecs cumulés du pouvoir en place », considérant que le  »plus grave » est le fait que  »l’on trouve des milliers de pauvres dans un pays riche ».

Ce  »paradoxe persistant depuis l’indépendance doit changer », a souligné le président du FJD, qui a appelé les électeurs à dire  »non à tous les responsables qui se sont spécialisés dans la gestion de la crise et n’ont fait aucun effort pour améliorer les conditions de vie des algériens ».

Les algériens doivent également dire  »non » à tous les partis  »complices » qui ont contribué à faire plonger le peuple dans la  »boue de la corruption, de la souffrance et de la pauvreté », a-t-il encore ajouté, avant de proposer des solutions pour sauver les citoyens des privations qu’ils subissent au quotidien.

Il a notamment cité, dans ce contexte, le développement des secteurs de l’agriculture et de l’industrie qui figurent, selon lui, parmi les alternatives fiables à même de permettre à l’Algérie de sortir du  »gouffre de la dépendance au pétrole ».

La création d’un  »ministère délégué auprès du ministère des Finances pour la gestion de la Zakat » est une des propositions formulées par le président du FJD qui a soutenu que ce nouveau ministère permettrait ‘d’éradiquer définitivement la pauvreté dans un délai ne dépassant pas une année ».

Le président du FJD a enfin appelé les militants de son parti à voter en force et faire preuve de  »vigilance » dans les bureaux de vote pour empêcher  »toute éventuelle tentative de fraude ».